BFM Business

À la peine, GoPro cherche un rebond dans les drones

Le spécialiste des caméras miniatures a affiché des bénéfices et un chiffre d'affaires largement inférieurs aux attentes de Wall Street.

Le spécialiste des caméras miniatures a affiché des bénéfices et un chiffre d'affaires largement inférieurs aux attentes de Wall Street. - Steve Jennings-Getty images north america-AFP

Le roi des mini-caméras déçoit Wall Street malgré des ventes trimestrielles en hausse de 43%. La bourse s'interroge sur sa capacité à sortir de son marché de niche.

Comment rebondir quand on s'est imposé sur un marché de niche qui a, entretemps, attiré la concurrence et atteint la maturité? C'est le cas d'école auquel est confronté le spécialiste des caméras miniatures GoPro.

La firme américaine a vu son cours dégringoler, mercredi 28 octobre, de 16,14% à 25,33 dollars, après avoir présenté des bénéfices et un chiffre d'affaires largement inférieurs aux attentes de Wall Street.

Cotée sur le marché Nasdaq depuis juin 2014, l'action GoPro, en flirtant avec la barre des 25 dollars, vaut à peine plus que son prix d'introduction, fixé à 24 dollars.

La bourse américaine a sanctionné les résultats jugés décevants du troisième trimestre 2015. Le spécialiste des caméras a pourtant réalisé un chiffre d'affaires de 400 millions de dollars, en hausse de 43% par rapport à l'année précédente. Mais cette performance s'est avérée inférieure aux attentes de Wall Street.

GoPro a dû baisser le prix d'une caméra souffrant de mévente

"Notre business au cours du troisième trimestre a été clairement plus difficile qu'anticipé" a reconnu Nick Woodman, le fondateur et PDG de GoPro.

Une allusion directe à la mévente de la caméra Hero4 Session qui a justifié une charge de 19 millions de dollars passée dans la comptabilité du troisième trimestre 2015. Pour relancer les ventes de ce modèle, son prix a été abaissé de 100 dollars en septembre 2015. 

Toujours appréciées des pratiquants de sports extrêmes, les mini-caméras peinent aussi à séduire un public plus large. Le grand public leur préfère les smartphones haut de gamme, dont les capteurs vidéos peuvent désormais filmer en très haute définition.

En outre, GoPro, longtemps réputé pour ses prix élevés, a ouvert une brèche pour ses rivaux (Sony, Panasonic, Kodak,...) qui proposent des caméras sportives souvent (beaucoup) moins chères.

La firme a lancé une caméra filmant à 360 degrés

Contraint de se diversifier, GoPro s'apprête aussi à entrer sur un nouveau marché pour lui : les drones. La firme américaine vient de mettre en ligne (cf ci-dessous) les premières images filmées à partir du prototype de son futur drone GoPro, dont la sortie est prévue pour courant 2016.

Elle espère aussi surfer sur la vague de la prise d'images en 3D destinée à produire des films de réalité virtuelle. L'entreprise vend aux professionnels des tournages Odissey, une caméra permettant de capter des images à 360 degrés.

Le quatrième trimestre, traditionnellement lié aux fêtes de fin d'année, devrait être scruté par les analystes pour évaluer la capacité de GoPro à résister à la concurrence, en terme de vente. 

Frédéric Bergé