BFM Business

Renault - Nissan : le gouvernement s’emploie à « calmer le jeu »

Invitée sur le plateau de Good Morning Business, la Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher est revenue sur la situation de Renault.

L’affaire Carlos Ghosn prend un tournant diplomatique. Les Japonais de Nissan sont accusés par certains observateurs de jouer la carte du nationalisme pour reprendre la main sur l’alliance. « On s’emploie à calmer le jeu » souligne Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances.

« La population japonaise est effectivement très critique parce que Carlos Ghosn a mené des restructurations très profondes au Japon sur Nissan » explique-t-elle. « Il ne faut pas mélanger les choses. Carlos Ghosn a accompli beaucoup dans l’alliance. Il en a fait le premier groupe mondial. «