BFM Business

Profitant de la vague télétravail, Deel lève 132 millions d'euros et devient une licorne

La France compte peu de licornes

La France compte peu de licornes - wisegie - Wikimedia Commons - CC

La start-up co-fondée par un Français, spécialisé dans les RH notamment à l'international, réalise son troisième tour de table en un an et voit sa valorisation se hisser à 1,1 milliard d'euros.

Il faut compter avec une nouvelle licorne, ces start-ups valorisées plus d'un milliard d'euros. Deel, basée à San Fransico mais fondée par un Français, annonce en effet une troisième levée de fonds en moins d'un an, d'un montant de 132 millions d'euros, lui permettant d'atteindre une valorisation d'1,1 milliard d'euros.

Cette opération s'accompagne de l'arrivée à son capital d'entrepreneurs de renom comme Dara Khosrowshahi, CEO d'Uber ou Jeff Wilke d'Amazon. "Désormais bien armée, la fintech qui facilite le recrutement de collaborateurs dans le monde entier, entend encore repousser les frontières du travail à distance et accélérer son développement à l'international", explique-t-elle dans un communiqué. 

Les licornes françaises (avril 2021)
Les licornes françaises (avril 2021) © Statista

Fondée en 2018, Deel a clairement profité du recours massif au télétravail durant la pandémie. L'entreprise propose une plate-forme de gestion de la paie à destination des entreprises faisant appel à des ressources à l'international. Elle aide les entreprises et les organisations à recruter et payer des collaborateurs salariés ou des indépendants, dans le monde entier. 1800 entreprises utilisent sa plate-forme.

Recrutements et opérations de croissance externe

"Avec ce financement en série C, Deel prévoit notamment d'accélérer son déploiement international. Celle-ci passera notamment par la nomination de dirigeants et le recrutement d'équipes dans différents pays: au Mexique, Brésil, à Singapour et en Afrique du Sud entre fin avril et début mai, plus dans la plus grande partie de l'Europe, ainsi qu'au Nigeria et dans les Émirats Arabes Unis d'ici l'été", peut-on lire. L'entreprise prévoit également de mettre davantage l'accent sur la croissance externe, via des opérations de fusions et acquisitions.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business