BFM Business

Procès de l’UIMM : où sont passés les millions de la caisse noire du patronat ?

Ce lundi s’ouvre le procès de l’affaire des caisses noires de l’UIMM la puissante fédération de la métallurgie.

Ce lundi s’ouvre le procès de l’affaire des caisses noires de l’UIMM la puissante fédération de la métallurgie. - -

Ce lundi s’ouvre le procès de l’affaire des caisses noires de l’UIMM la puissante fédération de la métallurgie. La justice soupçonne l’UIMM d’avoir usé de ces fonds pour financer des syndicats voire des partis politiques.

L'affaire avait fait grand bruit en 2007. Le procès de la puissante fédération de la métallurgie, l'une des plus anciennes fédérations patronales, débute ce lundi après-midi devant le tribunal correctionnel de Paris.
L'ex patron de l'UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie), Denis Gautier-Sauvagnac et 8 cadres de la fédération comparaissent pour le détournement de plus de 16,5 millions d'euros. Ils sont accusés d'abus de confiance et travail dissimulé.

Du liquide pour les syndicats ?

La question à laquelle la justice va tenter de répondre : où sont donc passés ces 16,5 millions d’euros ? Les sommes retirées par la fédération de la métallurgie l’ont été en liquide entre 2000 et 2007. Si la justice n'a pas réussi à trouver la destination précise de ces sommes, les juges soupçonnent un certain financement d’organisations syndicales. Créé en 1972, cette « caisse noire » est utilisée pour aider les entreprises du secteur à faire face aux conflits sociaux. PSA a ainsi admis avoir touché 500 000 euros lors de la grève qui a paralysé son usine Citroën d’Aulnay. De son côté, Denis Gautier-Sauvagnac n'a jamais voulu révéler aux juges l’utilisation et la destination exacte de ces sommes, expliquant uniquement que cet argent servait à « fluidifier le dialogue social ».

Un fond doté de 600 millions d'euros

C’est en 2007 que le grand public apprend l’existence de cette caisse noire de l’UIMM. Alimentée par les adhérents de la fédération qui versent 2% (0,4% depuis 2001) du montant de leur masse salariale brut annuelle, cette caisse avoisinait les 600 millions d'euros fin 2006. Un vrai trésor de guerre.

Plus d’informations sur BFMBusiness.com

Le titre de l'encadré ici

|||

SPECIAL RETRAITES : Poser toutes vos questions à notre expert, en cliquant ici

La rédaction