BFM Business

Prime Macron: un milliard d'euros déjà versé

-

- - Pixabay

Annoncé en décembre dernier par le chef de l'Etat, le dispositif a été mis en place dans de nombreuses entreprises. La prime Macron a déjà été versée à près de 2 millions de salariés.

La mesure arrive à échéance. Les entreprises qui le souhaitent ont officiellement jusqu’au 31 mars pour verser la fameuse « prime Macron ». Un coup de pouce au pouvoir d'achat annoncé en décembre dernier par le président pour apaiser la colère des gilets jaunes.

Cette prime totalement défiscalisée pour l’employeur comme pour l’employé, est destinée aux salariés qui gagnent moins de 3.600 euros net par mois. De nombreuses entreprises ont joué le jeu. Selon une première estimation publiée par l’Acoss, l’organisme qui chapeaute les cotisations Urssaf, près de 2 millions de salariés de 200 000 entreprises auraient bénéficié de cette mesure en décembre et janvier.

Ainsi, près d’un tiers des entreprises de plus de 2.000 salariés ont mis en place ce dispositif. C’est presque trois fois plus que les entreprises de moins de 9 salariés qui sont 10 % à avoir offert une prime à leurs salariés. Toutes les entreprises du CAC 40, sans exception, ont versé une prime à leur salariés, certaines allant même au delà du plafond fixé à 1 000 euros.

Une moyenne de 448 euros de prime 

Les montants versés sont en effet très variables. En moyenne, les salariés, toutes tailles d’entreprises confondues, ont perçu 448 euros de prime Macron. Selon l’Acoss, 61 % des salariés ont perçu une prime inférieure à 500 euros, et 6 % ont même perçu moins de 100 euros. 16 % ont reçu la somme maximale fixée à 1.000 euros.

Le secteur financier et des assurances s'est montré le plus généreux avec une moyenne de 781 euros par employé. Vient ensuite le secteur de la production et distribution d’électricité, 773 euros. En queue de classement, on retrouve le secteur transport et entreposage qui a offert en moyenne 325 euros de prime, et celui de l’action sociale avec 227 euros.

Au total, près d'1 milliard d'euros a déjà été versé. Reste à savoir si ce coup de pouce aux salariés aura un impact sur les augmentations salariales ou autres primes habituellement versées par les entreprises au cours de l'année. Les syndicats ont promis d'être vigilants.

Sandrine Serais