BFM Business

Pour aider les indépendants, la CPME réclame le remboursement de leurs cotisations de retraite complémentaire

Sur l'antenne de BFM Business, François Asselin rappelle que la caisse des indépendants présente un "excédent de l'ordre de 17 milliards d'euros". Ce qui permettrait de dégager "un petit mois de salaire" pour des entrepreneurs en grande difficulté.

"Lorsque vous avez zéro euro de chiffre d'affaires, vous avez une perte d'exploitation majeure." Sur BFM Business, le président de la CPME, qui représente les petites et moyennes entreprises rappelle les difficultés qu'affrontent de nombreux entrepreneurs, et notamment les commerces, qui auront du mal à sortir de cette crise. "Demain, quand on sera plus en confinement, on ira pas deux fois, à midi au restaurant. Donc toute cette perte d'exploitation, elle ne sera malheureusement pas compensée" souligne François Asselin.

Pour la CPME, l'aide de 1500 euros aux indépendants en difficulté ne suffira donc pas. "Il faudra, très certainement, passer par des annulations de charges parce que, pour l'instant, ce ne sont que des reports" explique François Asselin.

"6 ou 7% de l'équivalant d'une rémunération annuelle"

Une autre idée, pour laquelle "la CPME se bat", c'est que ces entrepreneurs puissent être remboursés de leurs cotisations à leur retraite complémentaire. "Il faut savoir que les caisses de retraite complémentaire des indépendants ont un excédent de l'ordre de 17 milliards d'euros" indique François Asselin. "Alors il ne s'agit pas de vider ces caisses, on en aura besoin pour demain. Néanmoins, on a une possibilité au niveau de ces caisses de donner (…) un peu de rémunération qui arrivera directement dans la poche de l’indépendant."

"On peut estimer qu'on arriverait globalement de l'ordre de 6 ou 7% de l'équivalant d'une rémunération annuelle. Donc c'est un petit mois de salaire" souligne le patron de la CPME qui assure qu'il en discute actuellement avec Bercy.

Thomas Leroy