BFM Business

Naval Group / ECA Robotics: un contrat à 2 milliards d'euros pour fournir des chasseurs de mines

-

- - PASCAL DAGOIS / MARINE NATIONALE / AFP

Les sociétés françaises Naval Group et ECA Robotics, réunies en consortium, ont remporté un appel d'offres auprès de la Belgique et des Pays-Bas pour leur fournir des navires chasseurs de mines.

Un contrat en or pour Naval Group et ECA Robotics. Les sociétés françaises ont décroché un contrat auprès de la Belgique et des pays-Bas pour fournir des navires chasseurs de mines. Un contrat à plus de 2 milliards d'euros.

Ce contrat durera dix ans. Il prévoit la livraison de 12 navires, 6 pour chaque pays. Le premier doit être livré fin 2023 à la Belgique, les Pays-Bas devront attendre 2025. Le contrat prévoit également la fourniture de systèmes de drones

La proposition de Naval Group et d'ECA Robotics, filiale du groupe Gorgé, a été sélectionnée à l'issue d'un appel d'offres lancé à l'été 2018 par la Belgique et les Pays-Bas. Elle a été préférée à un appel d'offres européen mené par les Belges.

Cette démarche commune devait permettre de « réduire le prix d'achat et de maintenance par navire ». Le contrat conjoint entre Amsterdam et Bruxelles « marque une nouvelle étape dans les 70 années de coopération maritime entre pays voisins » a ainsi commenté le ministère néerlandais.

Les chasseurs de mines actuels des deux pays ont plus de 30 ans et arrivent en fin de vie. « Sur le plan opérationnel, ils ne sont plus en mesure de faire face aux nouvelles formes de menace. Les nouveaux chasseurs de mines opéreront différemment et n'auront plus besoin d'entrer dans la zone où les mines marines pourraient être localisées, en raison de l'utilisation de systèmes sans pilote », a détaillé le ministère néerlandais.

« Les chasseurs de mines actuels sont toujours déployés chaque semaine pour retirer des mines en mer du Nord. On estime qu'il reste encore des milliers de mines et de bombes aériennes des guerres mondiales dans les fonds marins », a également soulevé le ministère.

Naval Group, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 3,6 milliards d'euros en 2018, conçoit, réalise et maintient en service des sous-marins et des navires de surface. Il fournit également des services pour les chantiers et bases navals. ECA est une filiale du groupe Gorgé spécialisée dans la robotique et les drones navals.

Sandrine Serais