BFM Business
Entreprises

Les TPE françaises très confiantes pour leur activité en 2022

La dernière édition du baromètre de la reprise réalisé par Odoxa pour la Fédération des garanties et BFM Business montre que les patrons s'inquiètent avant tout des conséquences des prochaines élections.

Les TPE françaises semblent avoir tourné la page du covid. Malgré la vague Omicron, les patrons des très petites entreprises sont en très large majorité (69% contre 14% au printemps dernier) confiants pour la situation économique de leur entreprise cette année.

C'est l'une des conclusions de la dernière édition du baromètre* de la reprise réalisé par Odoxa pour la Fédération des garanties (FG2A) et BFM Business. Ces hauts niveaux d'optimisme et les hausses se retrouvent dans toutes les catégories de TPE: indépendants, auto-entrepreneurs et chefs d’entreprises de TPE.

"C'est spectaculaire. 69% des patrons de TPE sont confiants par rapport à la situation économique de leur activité et on est à 58% chez les salariés, ce qui est beaucoup", a réagi sur BFM Business Gaël Sliman, président d'Odoxa.

73% des TPE vont relancer leurs investissements

C'est donc le moment d'investir. Les acteurs économiques anticipent clairement une nouvelle reprise à l’horizon: les trois quarts des entreprises (73%) vont relancer les initiatives de développement qui avaient été mises en sommeil, peut-on lire.

Pour autant, plusieurs craintes demeurent. La facture du "quoi qu'il en coûte" plane comme une épée de Damocles, 91% des chefs d’entreprises craignent cette année une augmentation des taxes, des charges et cotisations sociales et des impôts. Les patrons comme les salariés "ont le sentiment que ce super 'quoi qu'il en coûte' qui a permis aux entreprises de tenir et aux salariés de ne pas se retrouver au chômage, il va falloir le payer", a expliqué Gaël Sliman.

Une crainte qui découle également des conséquences politiques des prochaines élections. "Pariant que cette 'ardoise' arrivera immédiatement après la présidentielle, les Français comme les chefs d’entreprises (63%) l’appréhendent avec pas mal d’inquiétude, et même une franche angoisse si certains candidats 'antisystème' venaient à être élus", commente Patrick Raffort, président de la FG2A.

Certains candidats à la présidentielle inquiètent fortement les patrons

Au palmarès de la crainte, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon se disputent la 1ère place avec 52% et 57% de patrons de TPE qui anticipent que l’élection de ces candidats aurait de fâcheuses conséquences pour eux ou leur business.

Anne Hidalgo et Marine Le Pen suscitent, elles-aussi, beaucoup d’inquiétudes avec, respectivement 55% et 49% de patrons de TPE s’angoissant à l’idée que l’une de ces deux femmes soit élue. Finalement, Emmanuel Macron (38% d'inquiétude auprès des patrons de TPE) et Valérie Pécresse (34%) sont les candidats dont l’élection inquiète le moins.

*: Enquête réalisée auprès de patrons de TPE interrogés par internet du 4 au 10 janvier 2022. Echantillon de 455 patrons de TPE (dont 174 indépendants, 134 auto-entrepreneurs et 147 chefs d’entreprise).

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business