BFM Business

Le Medef et Ni putes ni soumises font cause commune

BFM Business

PARIS - Le Mouvement des entreprises de France (Medef) et l'association Ni putes ni soumises ont lancé lundi une expérimentation pour développer...

PARIS (Reuters) - Le Mouvement des entreprises de France (Medef) et l'association Ni putes ni soumises ont lancé lundi une expérimentation pour développer l'accès des femmes à l'emploi.

Réunies, à l'occasion de la journée internationale de la femme, la présidente du Medef, Laurence Parisot, et Sihem Habchi, de Ni Putes ni Soumises, ont paraphé une convention qui prévoit des opérations de parrainage entre des responsables d'entreprises et membres de l'association à Paris et dans l'Est parisien.

"La collaboration entre le Medef et Ni putes ni soumises organise un coaching, un accompagnement qui, s'il est démultiplié, peut avoir un effet décisif pour plein de femmes et de jeunes filles", a souligné Laurence Parisot lors de la cérémonie de signature à la Maison de la Mixité, dans le XXe arrondissement de Paris.

"Lancer ça le 8 mars, cela s'imposait".

La présidente de Ni putes ni soumises, association qui défend les valeurs de laïcité, égalité et mixité, a de son côté salué un "message fort".

"On dit parfois que les femmes des quartiers sont le dernier rempart contre la violence et l'obscurantisme, eh bien c'est le dernier rempart qu'on doit aider. Et quand on a Laurence Parisot qui nous rend visite, on se dit que tout est possible", a déclaré Sihem Habchi, qui avait été auparavant reçue à l'Elysée.

Laurence Parisot, qui briguera en juillet un second mandat à la tête du Medef, a par ailleurs adressé lundi un message aux femmes chefs d'entreprise. "Vous conférez à la dignité de la femme un relief nouveau. Soyez fière de vous et soyons fières les unes des autres !", y affirme-t-elle en conclusion.

Véronique Tison, édité par Gilles Trequesser