BFM Business

Le marché français de la musique "en croissance soutenue" grâce au streaming

BFM Business
En 2019, les ventes physiques et numériques ont représenté 625 millions d'euros et retrouvé leur niveau d'il y a dix ans. Soit une croissance de 5,4%.

Le marché français de la musique enregistrée a affiché "une croissance soutenue de 5,4%" en 2019, quatrième année consécutive de reprise depuis le début de la crise dans les années 2000, a indiqué mardi le Snep (Syndicat national de l'édition phonographique).

"Cela fait 4 ans maintenant que le marché repart à la croissance et on avait pourtant beaucoup souffert depuis début 2002" se félicite Olivier Nusse, patron d'Universal Music France et Président du Snep, invité sur BFM Business.

Pas de quoi crier victoire pour autant: avec 625 millions d'euros pour les ventes physiques et numériques, "le marché rattrape tout juste celui d'y il y a dix ans (628 millions d'euros) et ne représente encore que 44% de celui de 2002 (1,4 milliard d'euros)", note le Snep dans son rapport.

C'est un niveau de croissance comparable à celui de 2016 (+5,4%) après deux dernières années légèrement positives en 2017 (+3,9%) et 2018 (+1,8%). 

Progression des abonnements de streaming

Ce "résultat encourageant est le fruit du dynamisme du streaming (59% des ventes)" et tout particulièrement des abonnements payants, "première source de revenus devant le CD, ils progressent de 18,5%", souligne le Snep dans son rapport.

Le nombre d'abonnements numériques a "sensiblement augmenté (+1,7 million) et franchi pour la première fois en 2019 le cap des 10%" de la population française. Ce sont désormais "avec les offres familles, 9,4 millions de français qui écoutent la musique en streaming payant". "En progression de 18,5%, les abonnements payants génèrent désormais près de 80% des revenus du streaming", détaille encore le Snep. 

"Il y a encore de la place" assure Olivier Nusse. "9 millions, c'est bien mais c'est à peine plus de 10% du taux de pénétration en France. On peut aller plus loin."

P.L avec AFP