BFM Business

Le chinois Fosun rachète la marque Thomas Cook

-

- - Tolga Akmen / AFP

Le groupe chinois Fosun annonce l'acquisition de la marque Thomas Cook pour 13 millions d'euros, plus d'un mois après la retentissante faillite du voyagiste britannique.

Le nom "Thomas Cook" ne disparaîtra pas. Le chinois Fosun annonce l'acquisition de la marque pour 11 millions de livres soit près de 13 millions d'euros. La transaction prévoit également l'achat d'autres droits de propriété intellectuelle comme les comptes des réseaux sociaux.

Le groupe chinois justifie son choix et explique dans un communiqué que Thomas Cook est l'une des marques de tourisme les plus connues au monde forte de ses 178 ans d'histoire, ce qui en faisait l'acteur le plus ancien du secteur.

L'entreprise chinoise, déjà propriétaire du Club Med, avait prévu de prendre une participation majoritaire dans l'activité de tour-opérateur de Thomas Cook, mais ce plan de sauvetage n'a pas pu aller à son terme. Le voyagiste, à court d'argent, a fini par être liquidé du jour au lendemain le 23 septembre. 

Depuis, le liquidateur public au Royaume-Uni tente de vendre les actifs pour tenter de rembourser les créanciers. Il a déjà cédé pour 6 millions de livres le réseau d'agences au Royaume-Uni à la chaîne Hays Travel, ce qui devrait permettre de sauver jusqu'à 2 500 emplois sur les 9 000 que compte le groupe dans le pays.

La faillite du groupe, qui a souffert ces dernières années des incertitudes du Brexit et des changements de modes de consommation, a laissé sur le carreau non seulement les employés britanniques mais a nécessité une opération de rapatriement hors normes de 140 000 touristes britanniques.

En France, le suspense reste entier. Le Tribunal de commerce de Nanterre, qui devait rendre sa décision le 5 novembre, devrait finalement se prononcer le 19 novembre sur les offres de reprises de Thomas Cook France. 20 dossiers ont été déposés. Thomas Cook France emploie 780 salariés dans l'Hexagone et détient 174 agences de voyages en propre.

Sandrine Serais avec AFP