BFM Business

La petite forme de l'industrie manufacturière française

-

- - BARTOSZ SIEDLIK / AFP

La croissance de l'industrie manufacturière est tombée en novembre à son niveau le plus bas depuis 26 mois.

C'est une preuve de ralentissement. La croissance du secteur manufacturier est tombée en novembre à son niveau le plus bas depuis 26 mois, tandis que les nouvelles commandes étaient pour la première fois en recul, également depuis 26 mois, selon le cabinet IHS Markit.

Le secteur manufacturier a été perturbé par les manifestations des "gilets jaunes", "celles-ci ayant contribué à un nouvel allongement des délais de livraison en novembre", relève Markit.

L'indice composite PMI des directeurs d'achats est passé de 51,2 en octobre à 50,8 le mois dernier, tandis que les fabricants français signalaient leur plus forte hausse des coûts en 9 mois. Un indice supérieur à 50 signale une expansion, un indice inférieur à cette limite une contraction de l'activité.

Les entreprises interrogées par le cabinet signalent à la fois une baisse du volume des nouvelles commandes, des suppressions d'emplois et une forte inflation de leurs coûts.

"La baisse des entrées de commandes a incité les fabricants français à réduire leurs effectifs en novembre, l'emploi reculant ainsi pour la première fois depuis un peu plus de deux ans", note encore le cabinet.

Et tandis que les entreprises manufacturières ont relevé leurs tarifs en répercussion de la hausse de leurs coûts, "le taux d'inflation des prix de vente continue d'afficher un niveau élevé".