BFM Business

L'investissement repart dans les PME

L'investissement dans les PME du numérique a bondi de 80% au premier semestre 2013.

L'investissement dans les PME du numérique a bondi de 80% au premier semestre 2013. - -

Les investissements dans les PME du numérique ont explosé au premier semestre 2013, selon le baromètre FIBAMY, paru ce vendredi 12 juillet. Le mouvement des "pigeons" aurait donné de la visibilité aux start-up.

Les Business Angels sont de retour. Les montants investis dans les petites et moyennes entreprises consacrées à internet ont progressé de 80% au premier semestre. C'est ce que montrent les tout derniers chiffres du baromètre Fibamy paru ce vendredi 12 juillet pour la deuxième fois de son histoire.

Mis au point par certains membres du mouvement des pigeons pour mesurer l'impact des "nouvelles règles fiscales sur l'investissement dans les PME", il atteste d'un retour en force des investissements qui contraste avec la fin de l'année dernière.

Les montants investis ont augmenté de 80% en six mois, pour un montant total de 15 millions d'euros, alors qu'ils étaient en baisse de 40% au dernier trimestre 2012. Une hausse spectaculaire, d'autant que le nombre de levée de fonds a lui aussi bondi de 108%.

Les start-up sous le feu des projecteurs

Ce boom tient à plusieurs éléments. Il y a sans doute un effet de rattrapage après une fin d'année 2012 catastrophique, à cause de la stupeur provoquée par le projet de loi de finance. Les business angels avaient stoppé net leurs investissements.

Un mal pour un bien car le combat des Pigeons a semble-t-il permis de mettre les start-up sous le feu des projecteurs. Il y a de nouveaux business angels, assure l'auteur de ce baromètre. Des investisseurs qui jusque-là ne s'intéressaient pas aux start-up. Désormais, "ceux qui investissent dans les PME sont fiers de le faire et d'en parler autour d'eux", souligne Jean-David Chamboredon, figure du mouvement des pigeons et président du Fond d'investissement ISAI.

Les mentalités changent

Enfin, la hausse de l'Impôt sur la fortune pousse de plus en plus de contribuables à investir dans des PME pour réduire leurs impôts via le dispositif ISF-PME. "Les montants d'ISF sont plus importants, donc ceux qui y sont soumis investissent plus pour défiscaliser plus" explique Jean-David Chamboredon.

"Les mentalités changent", estime l'éditeur de l'indicateur. Même s'il y encore du chemin à parcourir: aux Etats-Unis, les investissements des business angels restent 30 fois plus importants qu'en France.

BFM Business