BFM Business
Industries

Warner s'offre le catalogue de David Bowie pour 250 millions de dollars

David Bowie en concert au Forum de Copenhague en 2003.

David Bowie en concert au Forum de Copenhague en 2003. - Nils Meilvang - Scanpix - AFP

La semaine dernière, Bruce Springsteen avait cédé ses droits musicaux à Sony pour un montant estimé à 550 millions de dollars. 

Après Bruce Springsteen, c'est le catalogue musical d'une autre légende de la musique qui change de main. Selon le Financial Times, Warner Music s'est offert les droits de 26 albums de David Bowie pour 250 millions de dollars. "Nous sommes vraiment ravis que l'ensemble de la musique de David Bowie soit désormais entre les mains compétentes de Warner Chappell Music Publishing", a déclaré Allen Grubman, l'avocat représentant la succession de David Bowie. 

Décédé en 2016, l'artiste britannique aux 140 millions de disques vendus avait laissé les droits de ses chansons à sa femme et ses enfants. Le catalogue, précieux, était estimé à 200 millions de dollars. On y retrouve des albums mythiques comme Let's Dance, Heroes et The Rise and Fall de Ziggy Stardust and the Spiders from Mars. 

Machines à cash

Autant de tubes devenus de véritables machines à cash, grâce à l'avènement du streaming. Si chaque écoute rapporte peu, les gains deviennent substantiels quand elles se comptent par millions. Et justement, ce sont les hits indémodables qui sont particulièrement recherchés par les maisons de disques mais surtout par des fonds d'investissements qui se ruent depuis plusieurs années sur les catalogues très lucratifs.

Le fonds britannique Hipgnosis, fondé en 2018 par Merck Mercuriadis, ex-manager d'Elton, en a fait sa spécialité. Son catalogue, ce sont des hits indémodables comme "Livin’ on a Prayer", énorme tube des années 1980 de Bon Jovi, "Sweet Dreams" de Eurythmics, "Back To Black" d'Amy Winehouse, "Poker Face" de Lady Gaga ou encore "Single Ladies" de Beyoncé. Au-delà des écoutes en streaming, les passages en radio, l'utilisation à la télévision ou dans les films en font des valeurs sûres. 

Fin décembre, Bruce Springsteen a cédé son catalogue pour 550 millions de dollars. En 2020, Bob Dylan avait vendu les droits de 600 chansons pour une somme estimée à plus de 300 millions de dollars. 

Thomas Leroy Journaliste BFM Business