BFM Eco

Qui est Lubrizol, l'entreprise dont l'usine de Rouen classée Seveso a pris feu?

Un spectaculaire incendie était toujours en cours ce jeudi matin dans une usine Lubrizol classée Seveso à Rouen. Il n'a pas fait de victime mais la préfecture a pris d'importantes mesures de protection des habitants.

Un spectaculaire incendie était toujours en cours ce jeudi matin dans une usine Lubrizol classée Seveso à Rouen. Il n'a pas fait de victime mais la préfecture a pris d'importantes mesures de protection des habitants. - Capture vidéo BFMTV

L'usine chimique Lubrizol de Rouen d'où est parti le vaste incendie toujours en cours, fabrique des additifs pour lubrifiants et peintures. Classé Seveso, ce site avait déjà connu un incident significatif le 21 janvier 2013 ayant généré un nuage nauséabond sur toute la région.

L'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'usine chimique Lubrizol de Rouen, sans faire de victimes, a provoqué la fermeture des établissements scolaires aux alentours. Un périmètre de 500 mètres autour du site classé Seveso seuil haut (risque majeur lié à la quantité totale de matières dangereuses sur site), a été évacué, a indiqué la préfecture de Seine-Maritime. "Le feu est localisé dans une zone de stockage et selon la direction il ne s'est pas propagé au reste de l'usine" selon France Bleu.

Le préfet de Normandie Pierre-André Durand a également évoqué un "risque de pollution de la Seine". "On continue de lutter contre le feu avec un risque de pollution de la Seine par débordement des bassins de rétention", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, ce jeudi matin.

Créée en 1954, l'usine, où travaillent environ 400 employés, fabrique et conditionne des additifs pour lubrifiants. Quatre gamme de produits les utilisent: les huiles moteurs essence et diesel, les lubrifiants pour engrenages, les fluides de transmissions automatiques et les lubrifiants industriels, précise le rapport RSE 2015 de l'entreprise.

Intervenant dans un secteur industriel à risque pour l'environnement, l'usine de Rouen a développé un ancrage local en créant dès 1997 un comité de riverains pour les informer sur ses activités et les risques liés.

En dépit de ces précautions, le groupe Lubrizol a connu plusieurs incidents significatifs sur ses deux sites principaux de Rouen et d'Oudalle, près du Havre. Sur son site internet, la firme chimique informe que mardi 3 septembre 2019, aux alentours de 16h00, un feu est survenu dans la salle de filtration d’une unité de fabrication d’additifs de l’usine Lubrizol à Oudalle (Le Havre). "Le feu a été rapidement maitrisé par l’équipe d’intervention de Lubrizol et le P.O.I. a été levé à 18h30, l’incendie n’a fait aucune victime. Les sapeurs-pompiers ont confirmé qu’il n’y a eu aucun rejet dans l’environnement" est-il précisé.

En 2013, un nuage malodorant s'était échappé du site de Rouen

Le site de Rouen a été le théâtre, le 21 janvier 2013, d'un incident lié à la décomposition chimique d'un bac de dialkyldithiophosphate de zinc se traduisant par l'émission d'un nuage de gaz mercaptans (très odorant). Il fut perceptible par plusieurs centaines de milliers de personnes, le panache allant du sud de l'Angleterre à la région parisienne, rappelle le site gouvernemental Aria (analyse, recherche et information sur les accidents).

Lubrizol appartient au groupe américain éponyme, propriété depuis 2011 de la compagnie holding Berkshire Hathaway du milliardaire Warren Buffett.

la france compte 705 sites seveso seuil haut comme l'usine de rouen

La France compte 1312 sites Seveso, dont 705 sites Seveso seuil haut, classement (risque majeur lié à la quantité totale de matières dangereuses sur site) dont fait l'objet l'usine Lubrizol de Rouen. Le ministère de la Transition écologique et solidaire rappelle "que ces sites font l’objet d’une réglementation stricte et de contrôles renforcés des services de l’État. Sur ces sites: des études de dangers sont réalisés afin d’évaluer les impacts potentiels d’un accident majeur; des mesures de maitrise des risques, visant à prévenir la survenue de tels accidents, sont imposées réglementairement; et des plans de prévention des risques technologiques, qui limitent l’urbanisation, sont mis en place. Le Plan de prévention des risques technologiques du site Lubrizol avait été approuvé en 2014."

Frédéric Bergé