BFM Business

Pénurie de semi-conducteurs: des usines automobiles allemandes au chômage partiel

L'usine Daimler de Rastatt fait partie des sites concernés.

L'usine Daimler de Rastatt fait partie des sites concernés. - THOMAS KIENZLE / AFP

Au moins trois usines automobiles en Allemagne suspendent leur production dans le contexte de pénurie de composants électroniques.

Des milliers de travailleurs du secteur automobile allemand seront au chômage partiel fin avril en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui freine les chaînes de production.

Deux sites Daimler concernés

Le groupe Daimler prévoit du chômage partiel sur deux de ses sites en Allemagne, à Brême et Rastatt, à partir de vendredi et pour l'ensemble de la semaine prochaine, a indiqué mercredi à l'AFP une porte-parole du fabricant des Mercedes-Benz.

Près de 20.000 employés travaillent au total sur ces sites mais le chômage partiel ne concernera pas "les projets stratégiques et fonctions essentielles", comme l'entretien, précise la porte-parole.

Entre 8000 et 9000 personnes sont par ailleurs concernées par une réduction du temps de travail depuis lundi dans une usine de Volkswagen, à Emden, selon le comité d'entreprise cité par la presse la semaine passée.

L'industrie automobile touchée aussi en France

L'industrie automobile est touchée depuis plusieurs mois par une pénurie de semi-conducteurs, de minuscules pièces électroniques présentes dans un grand nombre de produits d'usage courant et dont la production a été fortement perturbée par la pandémie de Covid-19.

En France, l'usine Stellantis de Rennes a suspendu sa production cette semaine par manque de pièces. A Sochaux, c'est la production de la Peugeot 308 qui a été interrompue pendant plusieurs semaines. Le passage d'un écran des compteurs à un plus classique compteur à aiguilles, moins gourmand en composants, doit notamment permettre de reprendre la fabrication du véhicule.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet avec AFP Journaliste BFM Auto