BFM Business

La France plus attractive auprès des investisseurs étrangers en 2017

Un record en 10 ans: près de 1300 projets d'investissements étrangers dans l'Hexagone ont été décidés en 2017. Soit plus de 33.000 emplois créés ou maintenus, indique un rapport de Business France.

La France regagne de l'attractivité vis-à-vis de l'étranger. En 2017, selon le rapport de Business France, l'agence publique de promotion de l'attractivité de la France, 1298 décisions d'investissement dans l'Hexagone ont été enregistrées l'an dernier, année de l'élection à la présidence d'Emmanuel Macron, 16% de plus que l'année précédente (1117). Il s'agit de la "meilleure année depuis 10 ans", a relevé Business France. Ce regain d'attractivité résulte à la fois de l'atout que représente les infrastructures de la France (transport, éducation, recherche) et le choix de réforme pro-business par le nouveau gouvernement issu de l'élection présidentielle a estimé sur l'antenne de BFMBusiness, Christophe Lecourtier, directeur général de Business France.

Dans le détail, 50% des décisions concernent des ouvertures de nouveaux sites et 42% des extensions d'activité de sites existants, les 8% restants constituant des rachats d'entreprises. Au total, ces projets devraient permettre la création ou le maintien de 33.489 emplois, un chiffre en hausse de 11% par rapport à 2016.

La France a accueilli 412 nouvelles entreprises en 2017

Motif de satisfaction pour le gouvernement qui a érigé l'attractivité du pays en l'une de ses priorités, 412 nouvelles entreprises ont choisi la France pour y développer leurs activités, ce qui représente près d'un tiers des décisions. Là aussi la tendance est encourageante: selon Christophe Lecourtier, cela représente 20% de plus qu'en 2016.

Le rapport mentionne l'investissement du groupe technologique coréen Naver dans un centre de R&D à Grenoble ou l'investissement de 70 millions d'euros du laboratoire pharmaceutique allemand Boehringer Ingelheim dans la société Mérial (santé animale), qu'elle a racheté à Sanofi en 2017, accompagné de la création de 125 emplois.

Par secteur, les entreprises étrangères ont décidé d'investir en premier lieu dans les activités de production, avec 343 projets enregistrés (+23% par rapport à 2016) créant 16.123 emplois. "Il se passe vraiment quelque chose dans notre industrie", a estimé M. Lecourtier.

Les projets de recherche et développement, et d'ingénierie, ont pour leur part représenté 10% des décisions, avec 125 projets (+9%).

Frédéric Bergé