BFM Business

Hausse des tarifs des VTC : "pas d'opportunisme économique" promet Kapten

Aux critiques qui lui sont faites sur les majorations, le directeur général de l'entreprise rappelle que l'entreprise de VTC "n'a pas vocation à se substituer à un service public."

Deux fois, voire trois fois le prix… En ces temps de grèves des transports, les entreprises de VTC tournent à plein régime. Y compris Katpen qui continue d'augmenter le nombre de chauffeurs partenaires pour assurer des demandes qui explosent… Avec des majorations qui peuvent aussi exploser. "Il n'y a pas d'opportunisme économique chez Kapten pendant cette période" se défend, sur le plateau d'Inside, Antoine Lieutaud, le directeur général France du groupe. "Il faut le rappeler, on est une application de transport à la demande (…) on n'a pas vocation à se substituer à un service public" tranche-t-il.

Et de rappeler les raisons de ces hausses de tarifs: "la majoration (…) c'est un algorithme qui tourne automatiquement, qui détecte la demande à l'instant T et, en parallèle le nombre de chauffeurs disponibles, et qui applique un coefficient multiplicateur pour augmenter le prix de la course et s'assurer systématiquement qu'il y a de plus en plus de chauffeurs disponibles pour répondre à la demande" explique-t-il.

"Donc, ça donne lieu à des courses qui peuvent être majorées et qui peuvent être excessives, qui peuvent être chères mais encore une fois, notre mission c'est de permettre à l'utilisateur qui veut avoir une voiture de l'avoir rapidement. Libre à lui ensuite d'arbitrer et décider s'il est prêt ou non à mettre ce prix dans cette course." Alors le conseil du patron, c'est de réserver à l'avance son VTC, pour éviter la majoration.

Thomas Leroy