BFM Business

Harmonie Mutuelle envisage de financer les coachs sportifs et les diététiciens

Entre augmentation des tarifs des mutuelles et réforme du "reste à charge zéro" du gouvernement, le président d'Harmonie Mutuelle est revenu à l'antenne de BFM Business sur la politique de la première mutuelle de France face aux évolutions du secteur.

Le tarif de votre mutuelle va augmenter l'an prochain, comme l'a récemment annoncé la Fédération nationale de la Mutualité française. Une hausse visible dès le 1er janvier 2020, en moyenne de 3%. Invité la semaine dernière de BFM Life sur BFM Business, le président d'Harmonie Mutuelle Stéphane Junique est revenu sur cette augmentation des tarifs.

"Nous serons sur 2,1% en moyenne avec une modération pour les plus âgées à 1,9%", commente le président d’Harmonie Mutuelle. Un relèvement des tarifs justifié par "une augmentation des dépenses de santé, de l'ordre de 2,5%", selon le patron de la première mutuelle de l’Hexagone avec ses 4,6 millions d'adhérents. Estimant que l’ensemble des acteurs mutualistes "jouent le jeu de l’accès aux soins et de la protection des Français", il a appelé à "reconnaître davantage l'action des mutualistes".

"Nous avons décidé, depuis juillet, d’anticiper la réforme du 100% santé et cela sans répercussion sur les tarifs des adhérents", argue notamment Stéphane Junique. Le président d’Harmonie Mutuelle ajoute qu’il faut "aller plus loin" pour limiter les restes à charge "trop important" dans certains soins: "nous serons amenés dans les années à venir (…) à être sur des métiers sur lesquels nous ne sommes pas aujourd’hui" comme "les diététiciens, les coachs sportifs. (…) Le conventionnement mutualiste demain sur ces domaines va s’accentuer". Avant d'ajouter: "On va être un acteur du mieux vivre, ça va être ça notre métier". 

Julien Gagliardi