BFM Business

Goodyear renonce aux licenciements à Amiens

-

- - -

La direction de Goodyear a confirmé mercredi l'abandon des licenciements dans son usine d'Amiens-Nord, dans la Somme. En lieu et place, les salariés qui le souhaitent vont bénéficier d'un plan de départs volontaires.

La décision de Goodyear se pare d'un petit parfum de victoire pour les salariés du géant du pneu. La direction de Goodyear n'aura finalement pas recours à un plan de licenciements sur son site d'Amiens-Nord, dans la Somme.
Dans un communiqué publié mercredi, «La direction de GDTF (Goodyear Dunlop Tires France) confirme» que dans le cadre de discussions avec la CGT Amiens-Nord, «il n'est plus question de licenciements contraints mais uniquement d'un plan de départs volontaires». A plusieurs reprises pourtant, Goodyear France avait tenté de mettre en place un plan social, pour mettre un terme à la production de pneus pour véhicules de tourisme à Amiens-Nord. Mais à chaque fois, le projet de la direction avait été invalidé par la justice. Goodyear souhaitait supprimer 817 postes sur les 1300 que compte l'usine d'Amiens-Nord, et céder sa production de pneus agricoles à Titan. Mais la CGT est restée vent debout contre ce plan, avec succès. Selon Mickael Wamen, représentant du syndicat chez Goodyear, «les deux activités [pneus tourisme et pneus agricoles] seront maintenues». Le plan de départs volontaires ne concerne pas l'autre site du groupe à Amiens, l'usine Gooydear-Dunlop d'Amiens-Sud, au sujet de laquelle la direction avait annoncé en octobre son projet de créer 100 postes pour «en faire un site majeur du groupe».

La Rédaction avec AFP