BFM Business

Facebook poursuit sa conquête des entreprises

Fini le bleu ! Facebook épure l'interface de son site principal.

Fini le bleu ! Facebook épure l'interface de son site principal. - Facebook

Le roi des réseaux sociaux a présenté de nouveaux services ciblant la relation client lors de sa grande conférence F8. L’idée est de s’appuyer sur l’écosystème du géant, à savoir Messenger, WhatsApp et Instagram.

Alors que Facebook a de plus en plus de mal à retenir ses utilisateurs, notamment les plus jeunes, les entreprises deviennent une cible de choix pour le géant. Face à Slack ou encore LinkedIn et Teams (Microsoft), la firme de Mark Zuckerberg a ainsi lancé Facebook Workplace.

Il s’agit une plateforme payante de communication permettant à des collaborateurs d'une même société de se connecter entre eux et de partager de l'information, le tout dans un cadre de confiance via la conformité avec les politiques et standards de sécurité de l'entreprise et à travers une interface bien connue, celle de Facebook.

Si plusieurs dizaines de milliers d’organisations ont adopté l’outil payant, Facebook entend aller plus loin. Il a dévoilé ce mercredi lors de sa conférence annuelle F8, de nouveaux services B2B. L’idée est désormais de s’appuyer sur l’écosystème du géant, à savoir Messenger, WhatsApp et Instagram.

Du côté de la populaire messagerie instantanée, Facebook va offrir plus de fonctions aux agents conversationnels de marques (chatbots) déployés depuis plus d’un an qui permettent à un client de converser avec une entreprise via ces robots. Selon les chiffres du réseau, on compte aujourd’hui 300 000 bots qui échangent tous les mois 20 milliards de messages avec des particuliers, soit une multiplication par 10 en un peu plus d’un an.

Un panel de nouveaux outils seront donc mis à destination de ces entreprises comme la possibilité de prendre un rendez-vous avec une entreprise pour une visite en boutique ou un tester. Messenger fonctionnera également en synergie avec l’agenda des utilisateurs pour trouver facilement une date qui convienne.

Communiquer, informer, vendre

Messenger permettra également de faciliter la mise en œuvre de campagnes marketing à l’aide d’un outil de génération de leads. Concrètement, si un utilisateur clique sur une publicité affichée via Facebook ou Messenger, il sera automatiquement redirigé vers une conversation avec la marque en question. Enfin, Facebook va proposer aux entreprises d’intégrer sa technologie sur leur site afin d’orienter le client vers une conversation Messenger lorsqu’il cherche le service client.

Toujours dans le domaine des messageries instantanée, Facebook va renforcer WhatsApp Business, la version B2B de l’outil crypté lancée il y a un an qui aurait déjà convaincu 3 millions d’entreprises. Une nouvelle fonction baptisée Catalog permettra aux entreprises de proposer un catalogue de leurs produits à leurs clients potentiels, directement via l’application WhatsApp. « Pour les petites entreprises n’ayant pas de site internet, les réseaux sociaux peuvent constituer un excellent moyen d’interagir avec leurs clients », explique Mark Zuckerberg.

Une autre fonctionnalité permettra de vendre des produits directement via WhatsApp. « Nous souhaitons qu’effectuer un paiement soit aussi simple que d’envoyer une photo », a précisé Mark Zuckerberg. WhatsApp Pay, est déjà testée en Inde où elle est utilisée par un million de personnes. « Dans certains pays, les personnes qui possèdent un compte WhatsApp sont plus nombreuses que celles qui détiennent un compte bancaire », rappelle Ami Vora, VP of product chez WhatsApp.

Enfin, pour le très populaire Instagram déjà très utilisé par les marques pour communiquer, Facebook propose aux influenceurs, souvent sous contrat avec des marques, une nouvelle fonctionnalité qui leur permettra d’identifier les vêtements qu’ils portent sur une photo.

« Le futur du shopping ne reposera pas seulement sur une relation entre marques et clients. Nous sommes convaincus que les influenceurs auront un rôle important à jouer. C’est pourquoi nous lançons cette nouvelle option, qui permet à l’utilisateur de simplement cliquer sur le vêtement qui lui plaît pour pouvoir l’acheter sans quitter Instagram », a expliqué Adam Mosseri, chef de produit chez Instagram.

Olivier CHICHEPORTICHE