BFM Business

Eurazeo passe dans le rouge au premier semestre

La société d'investissement (Europcar, Planet Payment...) a souffert de la crise mais a rappelé sa "solidité financière".

La société d'investissement Eurazeo est passée dans le rouge au premier semestre, annonçant mercredi une perte de 390 millions d'euros du fait de l'impact de la crise liée au Covid-19.

Le groupe a vu également la valeur de son portefeuille baisser: l'actif net réévalué (ANR) par action, indicateur clé pour le secteur, s'est établi à 70,7 euros en recul de 12% par rapport à fin 2019.

Les sociétés les plus exposées au tourisme et aux loisirs, qui représentent 10% de la valeur de ce portefeuille, ont subi une décote de 56%, dont Planet Payment (spécialiste de taxe duty-free), WorldStrides (opérateur de voyages pour étudiants), le loueur de véhicules Europcar et le groupe hôtelier Grape Hospitality.

"Solidité financière"

Hors l'impact de ces sociétés, "sur les 90% restant l'ANR est stable sur la période (...) ce qui traduit la résilience de notre portefeuille", a affirmé Philippe Audouin, directeur financier du groupe, lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Compte tenu de notre cours d'hier soir, la décote se monte donc à 36%, il faut remonter presque dix ans en arrière pour trouver une décote de ce niveau alors même qu'Eurazeo est aujourd'hui beaucoup plus diversifié, moins volatile et bénéficie d'un montant de revenus récurrents significatifs grâce au développement de la gestion pour compte de tiers", a développé M. Audouin.

Le chiffre d'affaires du groupe a également chuté de près d'un quart sur le premier semestre, à 2,3 milliards d'euros.

Le groupe a mis en avant sa "solidité financière" d'Eurazeo avec une trésorerie nette à 187 millions d'euros à fin juin, une ligne de crédit de crédit syndiquée confirmée de 1,5 milliard d'euros ainsi que "des engagements non tirés de partenaires investisseurs" d'un montant de 4 milliards d'euros, a énuméré Philippe Audouin.

908 millions d'euros d'investissement

"Au global, ce sont 5,7 milliards d'euros qui sont disponibles pour soutenir nos sociétés et pour saisir des opportunités d'investissements attractifs", a-t-il résumé.

Eurazeo souligne n'avoir "dû soutenir financièrement qu'un nombre limité de sociétés de ses portefeuilles" sur ces six premiers mois parmi lesquelles Nest New York et Sommet Education. Il indique toutefois qu'il devra "être amené à apporter, post clôture, un nouveau financement à WorldStrides de 50 millions de dollars dans le cadre de sa restructuration financière".

Les actifs sous gestion du groupe ont légèrement baissé de 2% à 18,5 milliards d'euros par rapport à fin 2019. Entre janvier et juin, Eurazeo indique avoir investi 908 millions d'euros et cédé des actifs pour 429 millions.

Thomas Leroy avec AFP