BFM Business
Entreprises

Eté meurtrier sur le front des factures impayées dans les entreprises

Le niveau d'impayés à 10 jours s'est envolé pendant le mois d'août, selon notre dernier tracker Sidetrade - BFM Business sur les retards de paiement des entreprises.

L'été est traditionnellement compliqué en matière d'impayés dans les entreprises mais cette année, la situation s'est particulièrement dégradée avec des retards de paiement à 10 jours nettement supérieurs à ceux observés en 2020.

La proportion de factures impayées est ainsi passée de 20% au 1er août à près de 28% au 21 août, révèle la dernière édition du tracker* Sidetrade - BFM Business. Au 30 août, le taux se fixe à 25%, soit 6 points au-dessus du niveau nominal enregistré avant la pandémie.  

"Cette crue saisonnière, classiquement causée par les congés d’été, s’est révélée cette année plus violente et durable que l’année dernière, à rebours de la tendance à la normalisation des délais de paiement en Europe ces derniers mois" commente Sidetrade.

La France est le pays d'Europe qui présente encore les plus forts impayés

"La France est, depuis début août, à nouveau le pays présentant les plus forts impayés, une situation inédite depuis le 19 mars 2021. Alors que les autres pays (à l'exception de l'Italie) présentent des taux d’impayés inférieurs à leurs niveaux pré-pandémie", poursuit le spécialiste.

Si l’on prend en compte la valeur du crédit inter-entreprises en France, estimé par la Banque de France à 722 milliards d'euros, dont 25% sont actuellement bloqués par les retards de paiement, contre seulement 19% avant la crise, l’impact subi par les entreprises françaises peut être estimée, au 30 août, à 42,2 milliards d'euros.

Evolution de la trésorerie bloquée par les retards de paiement (en milliards d'euros)
Evolution de la trésorerie bloquée par les retards de paiement (en milliards d'euros) © Sidetrade

En tout, ce sont près de 180 milliards d'euros qui sont actuellement bloqués en France par les retards de paiement (contre 137 en moyenne avant la pandémie).

Le secteur présentant le plus faible pourcentage de factures impayées est toujours l’industrie manufacturière (16%, +5 points depuis le 01/08). Le commerce de détail et la logistique complètent le trio des plus faibles retards.

Les trois secteurs présentant les taux d’impayés les plus importants demeurent l’agroalimentaire (52%, +2 points depuis le 01/08),  les services publics et le secteur des services.

Rappelons que l'outil est en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié régulièrement sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business