BFM Business

Enquête RMC : alerte aux faux experts comptables

-

- - -

Votre expert-comptable est-il un professionnel ou un usurpateur ? Cette année (2013) le nombre de cabinets de faux experts-comptables a doublé rien qu'en Ile-de-France. Enquête.

En région parisienne, plus de 5000 faux experts-comptables officient en ce moment même, selon la Commission de lutte contre l’exercice illégal de l’Ordre des Experts comptables. C’est autant que le nombre de vrais experts comptables qui exercent légalement. Toutes les régions sont touchées par le phénomène.

Des risques en cas de contrôle fiscal

Faire appel à un faux expert-comptable peut avoir des conséquences dramatiques : beaucoup d’entrepreneurs ont déposé le bilan suite à cette arnaque. Il suffit en effet d’un contrôle fiscal pour que l’Etat repère les fautes de comptabilité. Pas la peine alors de compter sur l’assurance du faux expert-comptable, à la différence du vrai, il n’en a pas. C’est donc le chef d’entreprises qui assume tout le redressement fiscal.

6 mois pour le faux expert-comptable

Du côté des fraudeurs, les risques ne sont pas si grands… L’usurpateur, lui, écope d’une peine de 6 mois de prison avec sursis. Pas suffisant pour dissuader les imposteurs. Installés en officines qu'ils appellent "bureaux de conseil en gestion", ils ont souvent pignon sur rue. Ils connaissent toutes les astuces pour ne pas être inquiétés par la justice. Leur nombre a doublé en un an en Ile-de-France. Pour les identifier, il suffit de vérifier sur le site de l'ordre des experts comptables. S'ils ne sont pas inscrits dans l'annuaire, ce sont des escrocs.

La rédaction