BFM Business

Une PME française invente la cheminée "ouverte" écologique

Le système de Finoptim permet diviser par cinq les émissions de particules fines

Le système de Finoptim permet diviser par cinq les émissions de particules fines - Finoptim

Finoptim a mis au point un système de cheminées avec un insert sans paroi qui réduit de 80% les émissions de particules fines. Elle a annoncé ce mardi avoir bouclé une levée de fonds de 1,3 million d'euros.

Une jeune entreprise iséroise, Finoptim, a bouclé sa première levée de fonds de 1,3 million d'euros pour donner un coup d'accélérateur au développement de ses innovations dans le domaine des cheminées à combustion performante.

Créée en septembre 2013, cette jeune pousse industrielle a développé deux produits brevetés et soutenus par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), alternatifs aux foyers de cheminée fermés: un insert ouvert qui diminue de 80% les émissions de particules fines et une cheminée ouverte "très haute performance" et éligible au crédit d'impôt.

Doubler la production

Deux entités ont participé au tour de table: CMCIC Capital Privé (groupe Crédit mutuel) et la société de gestion Kreaxi (ex RAC Rhône Alpes Création. Avec cet argent, les deux fondateurs Baptiste Ploquin et David Lépiney, respectivement âgés de 30 et 29 ans, espèrent doubler la production des deux produits pour atteindre 400 appareils en 2017. Ils tablent sur un quasi triplement du chiffre d'affaires cette année, qui passerait de 360.000 à 1 million d'euros, avec un effectif de 12 salariés contre 7 en 2016.

La production est réalisée dans les locaux de Finoptim dans la commune de Fontaine en Isère, département alpin concerné par la problématique des pics de pollution ayant en partie pour origine le chauffage au bois dans des cheminées, poëles et chaudières non performantes.

J.M.avec AFP