BFM Business

Total va explorer les gisements de gaz de Papouasie-Nouvelle-Guinée

Total se développe à l'international, et surtout vers le marché asiatique.

Total se développe à l'international, et surtout vers le marché asiatique. - -

Le groupe français a acheté des parts dans un bloc gazier en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Si les explorations sont concluantes, le gaz pourrait être exporté vers l’Asie, un marché important pour Total.

Total continue son développement dans le Pacifique. Le groupe a annoncé, ce vendredi 6 décembre, l’achat d’un permis de recherche de gisements de gaz en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Le groupe français a acheté 61,3% d’un bloc d’exploration à la société canadienne InterOil, spécialisée dans l’exploitation de ressources naturelles en Asie-Pacifique.

Sur ces 61,3%, près de 20% pourront être revendu à un partenaire stratégique, précise le communiqué de Total. Le groupe va débourser 470 millions de dollars, soit 344 millions d’euros pour les parts fixes, soit 42% du bloc d’exploration.

Exporter vers l'Asie

Le bloc comprend les champs d’Elk et d’Antelope, au sud du pays, que Total estime prometteurs. Le programme d’exploration des ressources, qui doit durer jusqu’en 2015, aboutirait à terme sur la construction d’une usine pour transformer le gaz extrait en gaz naturel liquéfié.

Ce gaz serait ensuite exporté vers le marché asiatique, tout proche et en forte croissance. La demande de gaz en Asie-Pacifique "est très dynamique", explique le groupe pétrolier.

Total est présent en Papouasie-Nouvelle-Guinée depuis 2012. Le groupe français y possède des permis pour trois champs en mer et deux gisements sur terre, et commercialise aussi des lubrifiants via une filiale.

A.D.