BFM Business

Tarifs de l'électricité: des hausses jusqu'en 2015 et au delà?

Selon Greenpeace, le surcoût des investissements dans le nucléaire atteindra 78 milliards d'euros en 2032.

Selon Greenpeace, le surcoût des investissements dans le nucléaire atteindra 78 milliards d'euros en 2032. - -

Même si le gouvernement dément vouloir procéder à une troisième augmentation des tarifs de l’électricité en 2015, les consommateurs pourraient s'attendre à de nouvelles hausses dans les années à venir. En cause, des investissements indispensables d'EDF.

Une énième augmentation des tarifs de l'énergie serait dans les tuyaux. Une nouvelle hausse de 5% au 1er août 2015 figurerait dans un projet d'arrêté transmis au Conseil supérieur de l'énergie, selon l'AFP ce 10 juillet. Mais le gouvernement, qui a déjà annoncé lundi une hausse moyenne des prix d'électricité pour les ménages de 5% au 1er août 2013 et de 5% au 1er août 2014, dément cette troisième augmentation.

Interrogé à ce sujet un peu plus tôt ce mercredi, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a seulement rappelé que l'ancienneté des centrales françaises a nécessité de lourds investissements, qui n'ont pas été répercutés sur les prix. Il espère que les réévalutions prévues éviteront que ce type de situation se présente à nouveau dans le futur.

Ce n'est pas la thèse de Greenpeace. L'association écologique profite de la hausse des tarifs du premier juillet pour lancer son "opération transparence". Via son site, "mafacturedufutur.com", elle explique aux Français pourquoi leur consommation d'électricité va leur coûter de plus en plus cher, encore après 2015.

Le nucléaire, de plus en plus cher

En 2017, 80% des centrales auront plus de 30 ans, leur date limite, peut-on y lire. Or prolonger leur durée de vie a un coût, qui n'est pas encore "totalement connu", du fait des potentielles nouvelles exigences de sureté post-Fukushima.

Ainsi, les hausses de prix sont "inévitables et vont se poursuivre dans les années à venir", prévient Greenpeace, qui estime le coût de renforcement de la sécurité des centrales en 2013 à 950 millions d'euros. La suite fait froid dans le dos: l'association calcule que ces surcoûts atteindront... 78 milliards d'euros en 2032.

Autres facteurs d'explosion du coût du nucléaire: la construction des EPR, dont le coût unitaire, estimé à 3,3 milliards d'euros en 2006 a explosé pour atteindre 8,5 milliards à fin 2012. La gestion des déchets, le coût des assurances, tout cela creuse les caisses d'EDF. D'où la nécessité de réévaluer ses tarifs, encore et encore…

Nina Godart