BFM Business

Siemens souhaiterait racheter une partie de l'activité énergie de Rolls Royce

Siemens veut développer son activité énergie.

Siemens veut développer son activité énergie. - -

Le groupe allemand se pencherait, selon plusieurs agences ce mardi 29 avril, sur le rachat d'une partie des activités énergie de Rolls Royce. L'opération pourrait toutefois être influencée par le résultat du dossier Alstom.

Siemens aurait-elle prévu un plan B à Alstom? Mardi 29 avril l'entreprise allemande a confirmé qu'elle déposera une offre pour racheter les activités énergie du groupe français, rejoignant ainsi General Electric dans la course.

Le groupe allemand lorgne également une partie de la branche énergie du britannique Rolls-Royce. Le motoriste l'a confirmé ce mercredi matin. L'offre exclurait la partie "nucléaire" des activités du motoriste.

Les sources citées par Bloomberg indiquent que "la possibilité d'un accord [avec Rolls Royce, ndlr] pourrait être influencée par le résultat des discussions avec Alstom". "Néanmoins, Siemens pourrait très bien gérer les deux opérations", ajoutent-elles. Reuters, de son côté, rapporte que les discussions entre Siemens et Rolls Royce durent déjà depuis plusieurs semaines.

Quelle décision pour Alstom?

Alstom a tenu, mardi soir un conseil d'administration et devrait publier un communiqué mercredi, avant l'ouverture de la Bourse de Paris. Il est toutefois probable que la direction du groupe n'annonce pas à qui elle va céder sa branche énergie et décide de se donner ainsi plusieurs semaines pour réfléchir.

Ce mardi, Siemens a d'ailleurs réclamé à l'entreprise française une période de quatre semaines durant laquelle elle pourrait interroger le management d'Alstom, afin de procéder à certaines vérifications (procédure dite de "due diligence").

J.M.