BFM Business

Panneaux solaires chinois: l’Europe relance les taxes anti-dumping

L'Europe va taxer certains panneaux solaires chinois à partir du 6 décembre.

L'Europe va taxer certains panneaux solaires chinois à partir du 6 décembre. - -

La guerre entre Bruxelles et la Chine va-t-elle repartir? La Commission européenne a annoncé, lundi 2 décembre, des mesures anti-dumping sur les panneaux solaires chinois.

On croyait le dossier clos. Il n’en est rien. La Commission européenne a annoncé, ce lundi 2 décembre, qu’elle allait imposer des mesures anti-dumping aux fabricants chinois de panneaux solaires qui n’ont pas accepté l’accord conclu cet été.

Ces mesures "entreront en vigueur pour une durée de deux ans à partir du 6 décembre 2013", a détaillé Bruxelles dans un communiqué. Un tiers des fabricants chinois serait ainsi taxé sur les exportations de panneaux solaires vers l'Europe.

"Le développement durable n’est possible qu’avec une industrie durable (…) Un commerce inéquitable des panneaux solaires n’aide pas l’environnement et n’est pas compatible avec une industrie solaire mondiale et viable", explique le communiqué de la Commission européenne.

Un accord à minima conclu en août

Les mesures anti-dumping mises en place en juin dernier par l’Europe prévoyaient une hausse de 12% des droits de douane sur les panneaux solaires chinois, pour une durée de six mois. Cette mesure avait provoqué un regain de tensions entre l’Europe et Bruxelles. En représailles, Pékin avait annoncé une taxe sur le vin français et les berlines allemandes.

Le projet anti-dumping avait ensuite été abandonné, l’Union européenne et la Chine ayant conclu un accord à l’amiable fin juillet. Ce dernier prévoit un prix minimum de vente de 56 centimes par watt pour les panneaux solaires et toute vente au-delà de ce prix plancher serait taxée à 47,6%.

Les professionnels européens du secteur avaient alors dénoncé un accord a minima, qui ne sauveraient pas le photovoltaïque en Europe. Selon eux, les panneaux chinois sont en effet déjà vendus à un prix moyen de 59 cents par watt.

Le solaire européen souffre depuis plusieurs mois d’une baisse des aides publiques et de la concurrence chinoise à bas coûts. Plusieurs grands groupes, comme Bosch et Siemens, ont annoncé la fermeture de leur activité photovoltaïque.

Audrey Dufour avec AFP