BFM Business

Microsoft achète 15 ans de toute l'électricité produite par un parc éolien en Irlande

L'énergie d'origine éolienne servira à alimenter les services cloud de l’éditeur américain, hébergés sur ses datacenters en Irlande.

L'énergie d'origine éolienne servira à alimenter les services cloud de l’éditeur américain, hébergés sur ses datacenters en Irlande. - Microsoft.

L'éditeur américain, qui possède en Irlande des datacenters, gros consommateurs d'énergie, s'engage à acheter 15 ans de la production électrique totale à venir d'un parc éolien de General Electric, tout juste mis en service.

Les contrats d'approvisionnement en électricité "verte" séduisent les grands groupes de la high tech qui possèdent des datacenters géants, dévoreurs d'énergie. C'est un engagement de 15 ans qu'a signé Microsoft afin de "verdir" sa fourniture d'électricité.

L'éditeur américain de logiciels va se fournir en énergie auprès du nouveau parc éolien terrestre d’une capacité de 37 mégawatts, construit par General Electric (GE) dans le comté de Kerry au sud-ouest de l'Irlande.

Microsoft, qui exploite un grand datacenter à l’ouest de Dublin dédié aux services cloud pour toute sa clientèle d'entreprises européennes, utilisera la totalité de la production de cette ferme éolienne irlandaise.

Des batteries installées sur les turbines stockeront l'énergie

Des batteries seront installées sur chaque turbine afin de stocker l'électricité produite en excédent et de la réinjecter dans le réseau électrique public irlandais.

-
- © Microsoft a construit une extension à son datacenter irlandais, situé près de Dublin, pour servir héberger les données de ses clients européens-MIcrosoft

Le parc éolien utilisé intègre aussi la technologie de production éolienne numérique de GE. Celle-ci veille à ce que l'énergie éolienne produite puisse répondre à la demande prévue et réduise les problèmes liés à l'intermittence de sa production.

Une fois opérationnel, le nouveau projet éolien portera à près de 600 mégawatts le total des achats directs mondiaux de Microsoft dans les projets d'énergie renouvelable.

Frédéric Bergé