BFM Business

Les tarifs du gaz vont augmenter, ceux de l'électricité devraient suivre

Plus de 7 millions de foyers dépendent du gaz.

Plus de 7 millions de foyers dépendent du gaz. - Pierre Andrieu - AFP

Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 2,31% au 1er novembre, indique le journal officiel ce 23 octobre. Ceux de l'électricité devraient connaître une hausse de 2,5% selon Enerpresse.

Les prix de l'énergie ne vont pas tarder à augmenter. Ceux de l'électricité devraient augmenter de 2,5% selon l'agence de presse spécialisée Enerpresse ce jeudi. Une hausse qui interviendrait dès le 1er novembre, alors qu'une augmentation de 5% qui devait s'appliquer au 1er août avait finalement été annulée

Pour le gaz naturel, c'est acté et publié au Journal officiel ce 23 octobre: les tarifs réglementés augmenteront en moyenne de 2,31% hors taxes au 1er novembre. Une mauvaise nouvelle pour près de 7,5 millions de foyers français.

Deuxième hausse consécutive en deux mois

Pour ceux qui se chauffent au gaz, la hausse est de 2,2%, détaille la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans sa délibération datée du 15 octobre.

L'augmentation sera de 0,8% pour ceux qui n'utilisent le gaz que pour la cuisson, et de 1,4% pour ceux qui ont recours au gaz pour la cuisson et l'eau chaude.

C'est la deuxième hausse consécutive après celle de 3,9% en moyenne appliquée le 1er octobre, un mouvement classique dans la mesure où on entre dans la période à laquelle les consommateurs rallument leurs chaudières.

Baisse des tarifs depuis janvier

Toutefois, depuis le début de l'année, les tarifs réglementés ont connu une baisse cumulée de 1,3%, a précisé le gendarme de l'énergie.

Les tarifs devraient connaître "une relative stabilité, voire une légère baisse" le mois suivant en raison de la baisse des cours des indices inclus dans la formule de calcul, a estimé la CRE jeudi dans un communiqué.

Les tarifs réglementés du gaz consistent en un prix de détail, qui n'inclut pas encore les diverses taxes, mais comprend les coûts d'approvisionnement de GDF Suez. Ils sont révisés mensuellement.

La formule de calcul de ces tarifs réglementés a été modifiée cet été, renforçant leur indexation sur les prix de marché, alors qu'autrefois ils étaient essentiellement adossés à l'évolution des cours du pétrole brut.

D. L. et N.G. avec AFP