BFM Business

Le plus gros gisement d'uranium américain bientôt exploitable?

L'uranium du site en question permettrait d'alimenter toutes les centrales nucléaires des Etats-Unis.

L'uranium du site en question permettrait d'alimenter toutes les centrales nucléaires des Etats-Unis. - Paul J. Richards / AFP

L'État de Virginie avait interdit en 1982 l'exploitation minière de ce grand gisement. Le président américain, Donald Trump, souhaite annuler cette interdiction. La Cour suprême va se prononcer sur la question.

La Cour suprême à Washington a annoncé ce lundi qu'elle allait examiner la légalité d'une interdiction d'exploiter le plus gros gisement d'uranium connu aux États-Unis.

La haute cour a ainsi entendu l'appel lancé par le gouvernement de Donald Trump, qui souhaite annuler cette interdiction prise par l'État de Virginie, où se trouve ce gisement. En se justifiant par les inquiétudes sur le danger de pollution radioactive de ses cours d'eau, la Virginie avait prohibé en 1982 l'exploitation minière de ce grand gisement, découvert peu avant à proximité de sa frontière avec la Caroline du Nord.

6 milliards de dollars

Mais les sociétés minières, propriétaires du gisement qu'elles estiment valoir 6 milliards de dollars, ont lancé une longue action judiciaire contre cette prohibition d'exploitation. Elles affirment qu'à lui seul, l'uranium de ce site permettrait d'alimenter toutes les centrales nucléaires des États-Unis.

Leur principal argument est que la décision d'exploiter une mine dépend selon elles des lois fédérales, notamment de l'Atomic Energy Act (AEA), et non des États. Le gouvernement de Donald Trump, qui a promis de dynamiser les mines en faillite du pays, a dans ce dossier épousé la cause des sociétés minières.

J.-C.C. avec AFP