BFM Business

Le compteur Gazpar va bientôt être fabriqué

Avec Gazpar, les techniciens de GrDF n'auront plus à se déplacer pour faire le relevé de consommation.

Avec Gazpar, les techniciens de GrDF n'auront plus à se déplacer pour faire le relevé de consommation. - -

Au terme d'un appel d'offres d'un an, GrDF a sélectionné les fabricants de son futur compteur au gaz communicant. Un marché de 600 millions d'euros qui doit entraîner la création de 1.000 emplois en France.

La fabrication de Gazpar va être confiée à 7 entreprises. Au terme d'un appel d'offres européen qui aura duré plus d'un an, GrDF a annoncé, ce 21 février, les fabricants retenus pour son futur compteur de gaz intelligent.

Aaem-Sagemcom, Itron et Dresser-Sappel se partageront ainsi près de 90% du marché d'un montant de 600 millions, le reste étant confié à l'allemand Elster, Gazfio, filiale française de l'italien Pietro Fiorentini, le français Kerlink et le néo-zélandais Metrix.

Ce projet industriel concerne près de 11 millions de foyers abonnés au gaz : leurs compteurs seront remplacés intégralement entre 2016 et 2022, au rythme de 10.000 appareils par jour. Dès 2015, des expérimentations pilotes seront effectuées dans une vingtaine de villes.

L'investissement total, d'un montant d'un milliard d'euros, sera assuré par GrDF et refacturé aux consommateurs, via les tarifs de distribution de gaz. Selon la Commission de Régulation de l'Energie (CRE), les foyers subiront de ce fait un surcoût de 2 à 3 euros par an. Une somme qui devrait être compensée par les économies permises par Gazpar, qui devrait s'élever à 1,3%.

Une technologie évolutive

Grace à la technologie des "smart grids" (réseaux intelligents), ce nouvel équipement permettra aux consommateurs d'avoir un aperçu en temps réel de leur consommation, et de bénéficier d'une facturation établie sur une base réelle et non plus estimée. Pour cela, des relevés seront effectués quotidiennement et transmis à distance par radio et par les réseaux filaires au système d'information de GrDF.

"Une solution fiable, simple et robuste dont les fonctionnalités ont été partagées par les clients, les représentants des pouvoirs publics et les fournisseurs d'énergie" assure GrDFZ dans un communiqué. Elle se veut aussi évolutive pour tenir compte des technologies à venir, une précaution indispensable au vu des délais avant le déploiement de Gazpar. Les avantages offerts par le système de GrDF ont en tout cas déclenché moins de polémique que Linky, autre compteur intelligent mais développé pour l'électricité.

GrDF met aussi en avant des retombées en terme d'emplois : ce projet devrait conduire à la création de 1.000 emplois directs en France, à la fois pour la fabrication et pour la pose des équipements. Sans compter les 200 ingénieurs mobilisés depuis 2012, pour la phase de construction du projet.

Coralie Cathelinais