BFM Business

Electricité: Linky va-t-il faire disjoncter le porte-monnaie des consommateurs?

L'UFC-Que choisir dénonce les coûts cachés du compteur Linky.

L'UFC-Que choisir dénonce les coûts cachés du compteur Linky. - -

L'adoption de ce compteur intelligent entraînerait des dépenses supplémentaires pour les ménages, met en garde l'UFC-Que choisir. Selon l'association, de nombreux clients vont être obligés de changer la puissance de leur abonnement, un service facturé 36 euros.

C'est un fait établi, la facture d'électricité des ménages va grimper dans les années à venir, en raison de l'augmentation du coût de l'énergie. Mais l'UFC-Que choisir a mis en garde, ce 24 septembre, contre une autre source de surcoût: l'adoption du compteur intelligent Linky qui doit remplacer d'ici 2020, les 35 millions de compteurs actuels. Un comble pour un système censé à terme permettre aux ménages de réduire leur facture en leur offrant une meilleure visibilité sur leur consommation !

L'UFC-Que choisir met en cause un défaut d'information des clients. "Pendant des années, le conseil tarifaire a été aux abonnés absents ce qui a conduit 55% des ménages à ne pas souscrire à un abonnement adapté", dénonce Alain Bazot, le président de l'UFC-Que choisir. "L'arrivée de Linky va faire disjoncter leur porte porte-monnaie ", explique-t-il.

D'un côté, il y a ceux, plutôt chanceux, qui ont un abonnement inférieur à leur mode de consommation, et qui profitent de la tolérance des compteurs actuels aux dépassements de puissance. Selon l'association de consommateurs, ce cas de figure concerne 37% des foyers, soit 10 millions d'entre eux, qui du fait d’adoption de Linky devront modifier la puissance de leur abonnement. Une prestation facturée 36 euros par ERDF.

De l'autre, il y a 18% des ménages, soit environ 5 millions, qui payent un abonnement supérieur à leurs besoins. Ils seront une nouvelle fois sanctionnés par l'arrivée de Linky, car ils devront, eux aussi, payer pour changer de puissance d'abonnement.

724 millions d'euros pour ERDF

UFC-Que choisir estime que ces ajustements pourraient rapporter 724 millions d'euros à ERDF. Ce qui serait donc contraire aux promesses du gouvernement sur la gratuité pour les ménages de l'adoption de ce compteur intelligent. Un engagement que François Hollande a d'ailleurs rappelé lors de la conférence environnementale qui s'est tenue la semaine dernière.

Pour éviter "ce coup de massue sur les tarifs des abonnements", l'UFC-Que choisir veut obtenir l'instauration d'une grille plus fine, avec des niveaux de puissance intermédiaires mieux adaptés aux profils des ménages.

Elle entend aussi demander au gouvernement l'instauration d'une période d'observation de deux ans après l'installation du compteur Linky, au cours de laquelle les foyers pourront changer sans frais leur abonnement.

Coralie Cathelinais