BFM Business

La ville-forêt, dernière innovation des Chinois pour lutter contre la pollution

Un architecte italien, Stefano Boeri, a été choisi par les autorités chinoises pour dessiner les plans d'une ville nouvelle. Situé dans le sud du pays, ce futur quartier sera entièrement végétalisé. Ses premiers habitants sont attendus en 2020.

C’est un projet unique au monde qui va voir le jour. Dans le sud de la Chine, la ville de Liuzhou bâtit un tout nouveau faubourg écolo. Plus qu’un éco-quartier, c’est en réalité une véritable cité végétale qui sort progressivement de terre.

Coincé entre une vaste forêt et le fleuve Liujang l'espace à urbaniser, une bande de 350 mètres de long, a été confié à un architecte européen. Les autorités chinoises ont en effet nommé l'italien Stefano Boeri -connu en France pour avoir réalisé à Marseille (Bouches-du-Rhône) la "Villa Méditerranée"- pour imaginer ce nouveau quartier 100% écolo.

-
- © Stefano Boeri Architetti

Composé d'immeubles d'habitation, de bureaux, de deux écoles, d'espaces de détente et d'un hôpital, le programme Liuzhou Forest City doit accueillir, d'ici 2020, quelque 30.000 habitants, dans un décor quasi-exclusivement végétal. Selon l'architecte, 40.000 arbres et arbustes seront plantés dans le quartier ainsi qu'un million de plantes.

Tous les bâtiments érigés seront d'ailleurs recouverts de végétaux afin de mieux se fondre dans le décor. Mais toute cette flore ne servira pas uniquement de camouflage à cette nouvelle ville. Elle permettra en réalité de lutter contre la pollution atmosphérique, qui assombrit régulièrement l'horizon de nombreuses villes chinoises. 

-
- © Stefano Boeri Architetti

Les promoteurs du projet affirment que la végétation sera capable d'absorber, chaque année, l'équivalent de 10.000 tonnes de dioxyde de carbone et 57 tonnes de "polluants divers". En outre, arbres et plantes produiront annuellement 900 tonnes d'oxygène. Enfin, cette végétalisation permettra aux habitants de ce nouveau quartier d'importants gains énergétiques. Ainsi, l'été, la végétation permettra de rafraîchir les constructions à moindres frais.

Antonin Moriscot avec Anthony Morel