BFM Business

La "pépite verte" Voltalia cherche à lever 170 millions d'euros

Voltalia souhaite lever 170 millions d'euros pour financer ses nouveaux projets solaires et éoliens. (image d'illustration)

Voltalia souhaite lever 170 millions d'euros pour financer ses nouveaux projets solaires et éoliens. (image d'illustration) - Gabriel Bouys - AFP

Détenu à 85% par la famille Mulliez, le producteur français d'énergies renouvelables Voltalia a réalisé en 2015, 58,5 millions d'euros de chiffre d'affaires pour un résultat net de 3,9 millions d'euros. Plus de 80% des fonds levés iront dans des projets d'une capacité totale de 215 mégawatts.

Créée en 2005, Voltalia, la "pépite verte" de la famille Mulliez (propriétaire d’Auchan, Leroy Merlin, Décahtlon …) spécialisée dans la construction et l’exploitation de parcs éoliens et solaires en France, au Brésil, en Grèce et au Maroc, Voltalia souhaite lever 170 millions d’euros pour accélérer son développement.

Le groupe explique que "l'émission des actions nouvelles est destinée à fournir à la société des moyens supplémentaires pour financer son objectif de capacité installée consolidée de 1 gigawatt à l’horizon 2019", contre 451 mégawatts actuellement. 

Concrètement, plus de 80% des fonds levés seront consacrés à la construction de projets en phase de développement avancé, pour une capacité de 215 mégawatts, ainsi qu’au lancement de la construction d’autres projets encore en phase de développement.

Voltalia souhaite mettre le cap vers l'Afrique 

"Après avoir dépassé les objectifs annoncés lors de notre introduction sur Euronext en 2014, nous faisons aujourd'hui appel au marché afin de porter plus loin notre trajectoire de croissance rentable", expliquent les dirigeants du groupe en soulignant que le chiffre d'affaires a triplé et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a été multiplié par six depuis 2013. La levée de fonds annoncée par l'entreprise passera par l’attribution gratuite aux actionnaires actuels de bons de souscription d’actions (BSA) qu’ils pourront exercer ou céder. 

Dans ce cadre, Proparco, une filiale de l'Agence française de développement spécialisée dans le financement du secteur privé, s’est engagé à acquérir jusqu’à 15 millions d’euros de BSA auprès de Voltalia Investissement, l’actionnaire majoritaire de la société. Une entité détenue quasi-intégralement par la famille Mulliez qui pourrait ainsi faire descendre sa participation de 85% actuellement à environ 70%.

Pour les bons de souscription d’actions non exercés, l’entreprise prévoit une offre au public en France ouverte jusqu’au 3 novembre, et un placement global destiné aux investisseurs institutionnels, ouvert jusqu’au 4 novembre.

>> Retrouvez en temps réel le cours de l'action Voltalia sur TradingSat

A.M. avec AFP