BFM Business

Gaz: l’UFC-Que Choisir renouvelle son opération d’achat groupé

Avec cet appel d'offres, l'UFC-Que Choisir table sur des tarifs au minimum 12% moins chers que ceux de GDF-Suez.

Avec cet appel d'offres, l'UFC-Que Choisir table sur des tarifs au minimum 12% moins chers que ceux de GDF-Suez. - Mychele Daniau - AFP

Pour obtenir des tarifs moins élévés que ceux de GDF Suez, l’association invite les abonnés au gaz à se regrouper pour lancer un appel d’offres. L’année dernière, les usagers ont pu ainsi économiser près de 200 euros.

Les abonnés au gaz ne le savent pas assez, mais ils ne sont pas obligés de se fournir auprès de GDF- Suez. Pour faire jouer la concurrence, l’association UFC-Que Choisir leur propose de se regrouper dans le cadre de sons opération "gaz moins cher ensemble".

Une fois les volontaires réunis, l’association lancera un appel d’offres auprès des fournisseurs alternatifs pour obtenir les tarifs les plus attractifs du marché. Elle table sur une réduction minimum de 12% par rapport aux tarifs réglementés. "Plus il y aura d’inscrits à la campagne “gaz moins cher ensemble”, plus notre capacité à faire pression pour obtenir la meilleure offre sera forte", promet l’association dans un communiqué. De plus, pour rassurer les plus craintifs, l’association promet une accompagnement pour gérer les éventuels litiges.

71.000 foyers ont déjà profité de l'opération

L’UFC-Que Choisir n’en est pas à son coup d’essai puisque l’année dernière, elle avait lancé une opération identique. 71.000 foyers avaient choisi d’y participer et avaient signé un contrat avec le fournisseur belge Lampiris. Avec une économie moyenne annuelle de 200 euros par rapport aux tarifs réglementés.

Mais l’UFC-Que Choisir estime nécessaire de renouveler l’opération car depuis mars 2014, la part des fournisseurs alternatifs stagne tandis que celle de GDF-Suez sur le marché libre augmente. "Une nouvelle dynamisation de la concurrence s’impose", met en avant l’UFC-Que Choisir.

Elle s’inquiète aussi de l'obligation faire à GDF Suez d'ouvrir ses fichiers à la concurrence, une disposition récemment confirmée par l’Autorité de la concurrence, et craint des "risques de démarchage agressif et de basculements sauvages". Via cette opération, elle entend montrer qu’il existe d’autres moyens pour développer la concurrence.

Pour cette édition 2014, un calendrier a été fixé : les consommateurs intéressés peuvent dès aujourd’hui et jusqu’au 19 janvier inclus, s’inscrire sur le site gazmoinscherensemble.fr. De leur côté, les fournisseurs de gaz intéressés pour répondre à l’appel d’offres doivent se faire connaître avant le 22 décembre. Ce n’est que le 20 janvier que sera connu l’opérateur qui a fait l’offre la plus intéressante.

Coralie Cathelinais