BFM Business

Engie veut être le leader de la transition énergétique

Engie est retombé dans le rouge en 2015.

Engie est retombé dans le rouge en 2015. - Miguel Medina - AFP

Engie veut réussir son virage stratégique pour devenir le leader de la transition énergétique. Le géant français de l'énergie (anciennement GDF Suez) a lancé un plan de transformation sur trois ans qui doit lui permettre de s'adapter à un secteur énergétique en pleine mutation, avec l'essor des énergies renouvelables et de la numérisation qui entraînent une décentralisation accrue des moyens de production. Ce plan, qui se déclinera jusqu'en 2018, prévoit de mettre l'accent sur les énergies bas carbone, dans lesquelles Engie inclut le gaz, les services énergétiques et les activités à prix régulés, moins risquées que celles exposées aux prix de marché.

Le contexte énergétique dégradé, marqué par un effondrement des prix du pétrole, du gaz et de l'électricité, a valu à Engie de retomber dans le rouge l'an dernier, comme en 2013. L'énergéticien a enregistré une perte nette de 4,6 milliards d'euros, bien plus qu'anticipé par les analystes, en raison de dépréciations massives de 8,7 milliards d'euros, notamment dans l'exploration-production et dans la production d'électricité.

D. L. avec AFP