BFM Business

Engie renforce sa présence dans le gaz en Ukraine

Engie vient de signer un nouveau partenariat avec l'opérateur de gazoducs Ukrtransgaz. (image d'illustration)

Engie vient de signer un nouveau partenariat avec l'opérateur de gazoducs Ukrtransgaz. (image d'illustration) - Flickr - CC

Le groupe énergétique français a annoncé avoir signé vendredi avec Ukrtransgaz un important accord portant sur le transport et le stockage de gaz en Ukraine.

"Engie est le premier énergéticien européen a devenir actif sur le marché gazier de gros" en Ukraine affirme un communiqué de l'entreprise. L'accord signé vendredi 28 octobre entre la société française et l'opérateur local Ukrtransgaz -une filiale de la société publique gazière Naftogaz- permet à Engie (ex-GDF Suez) de réserver "dès cet hiver des capacités de transport et de stockage de gaz en Ukraine". 

En 2015, alors que l'Ukraine avait cessé tout achat de gaz à la Russie pour s'approvisionner auprès de pays européens, Engie était devenu "le principal fournisseur occidental de gaz naturel du pays", avec 3,5 milliards de mètres cubes livrés, soit environ 10% de la consommation nationale l'an dernier.

Engie souhaite s'implanter durablement en Ukraine 

L'été dernier, l'opérateur français avait créé une filiale dédiée, "Engie Energy Management Ukraine", pour s'implanter durablement sur ce marché "à fort potentiel", le plus important d'Europe orientale pour le gaz. Cette société vise à commercialiser auprès de grands clients industriels des activités "durables et rentables" liées au marché de gros du gaz (importation, transport, stockage et négoce). Dans un second temps, elle pourrait aussi se lancer sur le marché de négoce d'électricité, a indiqué Engie. 

Iouri Vitrenko, le directeur commercial de Naftogaz, a salué sur sa page Facebook l'accord conclu avec Engie, un accord qui constitue "l'un des résultats concrets des réformes menées par Kiev sur le marché du gaz".

"Nous créons par les actes, et pas seulement par les mots, un marché du gaz transparent et concurrentiel en Ukraine, ce qui est dans l'intérêt des consommateurs ukrainiens. Cela paraissait impossible encore récemment", a-t-il précisé.

Réformer le secteur du gaz, miné par la corruption et qui bénéficie de nombreuses subventions pour maintenir des prix bas, fait partie des exigences clés des bailleurs de fonds occidentaux de Kiev pour aider financièrement le pays.

A.M. avec AFP