BFM Business

EDF: l'Elysée pousserait Henri Proglio vers la sortie

Le mandat d'Henri Proglio à EDF s'achèvera le 22 novembre prochain.

Le mandat d'Henri Proglio à EDF s'achèvera le 22 novembre prochain. - -

François Hollande aurait décidé de ne pas renouveler le mandat de l'actuel PDG du groupe public, rapporte le Canard enchaîné du mercredi 26 février.

Henri Proglio risque de ne pas rester à la tête d'EDF, dont plus de 84% du capital est détenu par l'Etat français. Selon Le Canard enchaîné de ce mercredi 26 février, François Hollande aurait décidé de ne pas renouveler le mandat du PDG du groupe énergétique. Son mandat expire le 22 novembre prochain.

Henri Proglio avait pourtant déclaré, le 13 février, lors de la présentation des résultats annuels de l'entreprise avoir "envie" de rester à son poste. L'hebdomadaire satirique cite le nom de Jean-Pierre Clamadieu, actuel président du comité exécutif de Solvay et ex-patron de Rhodia, pour prendre sa succession. Pourtant, lors de la présentation annuelle des résultats du chimiste, ce dernier a affirmé "ne pas être candidat au remplacement d'Henri Proglio, s'il doit être remplacé".

Un premier épisode difficile fin 2012

Certains proches de François Hollande avaient évoqué peu après l'élection présidentielle de 2012 la possibilité de remplacer Henri Proglio, jugé trop proche de Nicolas Sarkozy.

Fin 2012, le Canard Enchaîné rapportait déjà qu'Henri Proglio avait fait l'objet d'une enquête de l'IGF qui concernait les conditions d'un partenariat signé en 2011 avec un concurrent chinois, CGNPC. Le patron d'EDF aurait alors négocié seul et contre l'avis du gouvernement, afin de court-circuiter son concurrent Areva et bénéficier d'un accès privilégié au marché chinois, quitte à effectuer des transferts de technologie.

Plusieurs sources affirmaient alors qu'Henri Proglio était sur la sellette, mais le dirigeant s'était maintenu à son poste.

J.M. avec Reuters