BFM Business

Des architectes imaginent un gratte-ciel pour lutter contre la pauvreté

Ce gratte-ciel sera un centre éducatif et un lieu de commerce.

Ce gratte-ciel sera un centre éducatif et un lieu de commerce. - eVolo

Les vainqueurs du concours d'architecture Skycraper Competition ont inventé une tour conçue pour servir de centre d'éducation sur l'agriculture et de lieu de commerce en Afrique subsaharienne.

En architecture, il n'y a pas que le bâtiment qui compte, mais également la fonction qu'on veut lui donner. Deux architectes polonais, Pawel Lipiński et Mateusz Frankowski, vient de remporter le concours d'architecture Skycraper Competition qui récompense les projets les plus innovants. Leur idée peut, en effet, avoir des conséquences très positives en Afrique subsaharienne.

Les deux architectes sont parti d'un constat: "au cours des 30 dernières années, la pauvreté absolue dans le monde a considérablement diminué, elle est passée de 40% à 20%. Mais dans les pays africains, ce pourcentage peine à reculer. Aujourd'hui plus de 40% des personnes d'Afrique subsaharienne vivent dans une pauvreté totale. Plus de la moitié d'entre elles ont quelque chose en commun: elles sont de petits agriculteurs". Mais pour le duo, ce marché ne décolle pas en raison de mauvaises infrastructures, des marchés limités, des gouvernances faibles, …

Un centre éducatif et de commerce

Il a donc imaginé "Mashambas". Ce gratte-ciel serait un centre éducatif pour que les populations locales puissent apprendre les techniques d'agriculture propres à leur région, un magasin où les agriculteurs pourront acheter des graines et des semences, et un lieu de commerce où ils vendront les surplus de leurs récoltes.

Les architectes ont pensé une tour modulable et évolutive puisqu'elle est constituée de modules qui s'empilent les uns sur les autres. Elle pourra donc être agrandie si le nombre de participants s'accroit et transportée une fois que les agriculteurs du coin sont auto-suffisants.

D. L.