BFM Business

Cette fenêtre solaire permet aux entreprises d'économiser de l'énergie

La fenêtre connectée Horizon développée par Sunpartner Technologies et Vinci fonctionne grâce à l'énergie solaire.

La fenêtre connectée Horizon développée par Sunpartner Technologies et Vinci fonctionne grâce à l'énergie solaire. - Horizon - Montage BFM Business

Autonome, opacifiante et connectée, la fenêtre Horizon entend s'imposer dans le parc tertiaire aussi bien dans les nouvelles constructions que lors de la rénovation de bâtiments.

Vinci Construction et Sunpartner Technologies ont concrétisé leur rapprochement, annoncé au printemps 2015. Les deux entreprises viennent de créer Horizon, une co-entreprise chargée de développer et de commercialiser une fenêtre solaire, opacifiante et connectée. Un drôle de projet, et de produit, qui a germé dans la tête de leurs deux dirigeants. 

"Le film solaire transparent conçu par Sunpartner Technologies -Wysips- nous a surpris. On s’est dit qu’il était possible d’adapter ça en plus grand" explique Jérôme Stubler, le président de Vinci Construction. Fondateur et président de la PME aixoise, Ludovic Delbois enchaîne: "Nous développons des panneaux solaires transparents. Ces verres photovoltaïques peuvent être intégrés aux vitres, aux façades, aux fenêtres, mais nous avions un problème de savoir-faire et de structure". Installée à Rousset (Bouches-du-Rhône) la structure ne dispose que de 65 salariés et d’une surface de production limitée.

Horizon, une fenêtre comme les autres... 

Après plusieurs mois de travail en commun, les équipes des deux entreprises ont décidé de lancer leur premier produit, une fenêtre. "Il s'agit de la première innovation d'une gamme de produits à venir" précisent les deux hommes. "Le marché du verre photovoltaïque intégré au bâtiment est un marché porteur. Selon plusieurs études, il devrait représenter 3,5 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros) à l'horizon 2020" ajoutent-ils.

Pour le leader européen de la construction, commencer cette collaboration par la fabrication d’une fenêtre est un geste fort. Nombre d’architectes signent désormais leurs réalisations par des façades… en verre. "Notre produit peut avoir un design standard comme s'adapter aux designs spécifiques imposés par les architectes" détaille le patron de Sunpartner Technologies. 

Dans sa version standard, rien ne différencie donc la vitre Horizon d'une fenêtre de bureau classique dotée d'un double vitrage. Mais, entre les deux couches de verre habituellement utilisées se cache une vitre opacifiante. Quant au verre solaire Wysips, il se situe dans le tiers inférieur de la structure. Sur demande, cette couche de verre solaire peut composer l'ensemble de la fenêtre. 

... mais autonome en énergie 

En pratique, le verre solaire permet d'alimenter la fenêtre en courant électrique. L'énergie récupérée en façade est transmise à un petit boîtier de contrôle. Lorsque cet appareil est actionné, l'énergie libérée permet de commander le système d'opacification du vitrage central. Ainsi, les entreprises équipées de cette fenêtre peuvent se passer des brise-soleil installés en façades ou des stores ajoutés à l'intérieur de leurs locaux. Dans le cas des fenêtres entièrement équipées du vitrage solaire, l'énergie générée par le système peut être soit stockée puis réutilisée par l'entreprise, soit revendue et réinjectée dans le réseau électrique. Comme n'importe quel panneau solaire.

Vinci Construction et Sunpartner Technologies, qui ne souhaitent pas communiquer directement sur les tarifs de ce nouvel équipement se contentent d'indiquer que leur produit n'est pas plus cher qu'une fenêtre standard équipée... de stores. Les deux entreprises, affirment toutefois que leur système permettrait aux sociétés équipées de "réduire la consommation énergétique de leurs bâtiments d'au moins 30%" et donc de réaliser des économies. Le premier bâtiment a être équipé de cette nouvelle technologie sera vraisemblablement le futur siège du leader de la construction, situé à Nanterre (Hauts-de-Seine) dont le permis de construire doit être déposé prochainement. 

8 millions d'euros d'investissement et 90 emplois à la clé

Pour produire en plus grandes quantités et dimensions son vitrage photovoltaïque, Sunpartner Technologies a créé une nouvelle ligne de fabrication. Ce qui représente un investissement de 8 millions d'euros.

Via leur joint-venture Horizon, les deux sociétés envisagent de recruter 45 personnes en 2017 puis en 2018 afin de produire dans un premier temps 30.000 mètres carrés de vitres photovoltaïques par an puis 150.000 mètres carrés fin 2018.

L'ouverture des commandes de la fenêtre Horizon aura lieu au 1er trimestre 2017 pour des livraisons prévues à l'été 2017.

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV