BFM Business

Ce que coûte à la France l'organisation de la COP21

Le coût de la COP21 sera réparti entre les 195 états participants et les entreprises mécènes de l'évènement.

Le coût de la COP21 sera réparti entre les 195 états participants et les entreprises mécènes de l'évènement. - A.M.

François Hollande a présenté en fin de semaine son "équipe de France", chargée de l'organisation de la 21ème conférence des Nations Unies sur le changement climatique. Mais il reste une inconnue de taille: comment boucler le budget de cet événement mondial?

Logistique, hébergement, restauration, sécurité... à mesure que la préparation de la Conférence de Paris sur le climat se précise, la facture de ce sommet grimpe. Elle devrait vraisemblablement atteindre 170 millions d'euros. Futur président de la COP21, Laurent Fabius s'est engagé à ce que ce coût ne soit pas uniquement assuré par des fonds publics. Ainsi, il a été convenu que 20% du montant total des dépenses serait pris en charge par des entreprises, réunies au sein d'un "club des mécènes". 

Mais pour l'instant, le compte n'y est pas. Ce qui fait grincer des dents du côté du Quai d'Orsay, même si le reste de la facture devrait être partagé entre les 195 pays participant à cette manifestation qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre sur le site du Bourget, en région parisienne. 

L'organisation de la conférence, un défi pour l'Hexagone

En dépit de sa localisation, quelque peu excentrée, le choix de ce site s'est imposé aux autorités. La France n'ayant jamais accueilli d'événement aussi important, après divers repérages il s'est avéré que Le Bourget était le seul site capable d'accueillir près de 40.000 participants pendant 10 jours. Un lieu suffisamment vaste pour qu'on puisse facilement y créer une ville éphémère de 80.000 mètres carrés et plusieurs périmètres de sécurité permettant d'assurer la protection des chefs d'état présents.

Revers de la médaille, la question de son accessibilité au public. Afin de ne pas encombrer davantage l'autoroute A1, les organisateurs souhaite privilégier l'usage des transports en commun. Il est donc prévu la fourniture d'un pass navigo à tous les participants. En parallèle, le RER B, le métro et des navettes de bus fonctionneront quasiment 24 heures sur 24.

Du côté des usagers, certains réticences apparaissent déjà. Certains s'inquiètent de voir une partie de l'Ile-de-France paralysée par cette conférence climat. A l'Elysée, on assure qu'il n'y aura pas de gêne. Mieux, la France chiffre déjà les retombées économiques pour la région. La somme de 100 millions d'euros est avancée, en raison des dépenses effectuées par les congressistes sur place.

Pour tout savoir sur la COP21 :

Retrouvez le dossier spécial COP21 de BFMBusiness ici et en vidéo, le débat hebdomadaire "Cap vers la COP" dans l'émission "Business Durable". 

Antonin Moriscot avec Mathieu Jolivet