BFM Business

Défense: l'Allemagne remplacera une partie de ses vieux Tornado européens par 45 F-18 américains

L'Allemagne aurait confirmé aux Etats-Unis sa volonté de commander à Boeing 45 avions F-18

L'Allemagne aurait confirmé aux Etats-Unis sa volonté de commander à Boeing 45 avions F-18 - John MACDOUGALL / AFP

L'Allemagne aurait officiellement confirmé aux Etats-Unis sa volonté de commander à Boeing 45 avions F-18 pour remplacer dès 2025 une partie des Tornado qui atteignent leur limite d'âge.

L'Allemagne ne cachait pas son intention de commander à Boeing 45 F/A-18 Super Hornet américains en plus de 90 Eurofighters Typhoon d'Airbus pour remplacer les 93 Tornado européens qui ont mis en service à partir de 1974 et devront être remplacés en 2030. 

Selon le Spiegel, la décision de s'équiper de matériel américain a été prise par la ministre de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer. Selon le journal allemand, la ministre qui a pris la succession de Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, aurait "officiellement informé le gouvernement américain jeudi dernier".

Nucléaire et cyberdéfense

Dans un message adressé à Mark Esper, son homologue américain, Annegret Kramp-Karrenbauer précise la commande d'un montant évalué à 9 milliards d'euros. Sur les 45 F-18, 30 "Super Hornets" sont destinés au transport "des armes nucléaires américaines stockées à la base aérienne de Büchel".

Les 15 autres, des "Growler", sont dédiés à la cyberdéfense grâce à des capteurs capables de désactiver des radars terrestres lors d'opérations aériennes. Ces appareils commenceront à être livrés en 2025.

Selon les spécialistes du secteur, les F-18 s'imposaient pour le transport d'armes nucléaires. "Dans le cadre de l’Otan, l’Allemagne abrite au moins une vingtaine de bombes nucléaires tactiques B-61, mises à la disposition de l’Alliance par les États-Unis", explique le site Opex360 en ajoutant que la certification d'Eurofighter Typhoon "pour des missions nucléaires prendrait trop de temps".

Par contre, Airbus dispose d'un concurrent du Growler pour la cyberdéfense, mais cet appareil, le Typhoon ECR SEAD, "n'aurait pas convaincu l'Allemagne".

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco