BFM Business

Déconfinement: vers une généralisation des référents Covid-19 au bureau?

-

- - -

Déjà préconisée dans le BTP, la désignation d'une personne chargée de coordonner les mesures à mettre en œuvre pourrait devenir la norme au sein des entreprises à partir du 11 mai prochain.

Le déconfinement approche et les entreprises doivent désormais s'organiser pour assurer la transition vers une activité normale. Parmi les nouvelles procédures à être mises en place, peut-être faudra-t-il s'habituer au "référent Covid-19" dans les open space. Il s'agit d'un rôle de coordination pour la mise en œuvre et le respect des consignes sanitaires et de sécurité au bureau.

Ce référent est déjà préconisé pour les entreprises du secteur du BTP et pourrait bien se généraliser dans les autres secteurs. Car, si la présence d'un ou de plusieurs référents n'est pas obligatoire, la loi impose à l'entreprise d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs. Dans ce cas, la réorganisation du travail (quelle place entre chaque salarié?) ou les conditions d'hygiène (présence de gel hydroalcoolique) doivent être réfléchies et doivent pouvoir évoluer très rapidement en fonction des besoins. Dès lors, la présence d'un ou plusieurs référents semble inéluctable.

Endiguer les risques juridiques

La condamnation d'Amazon, la semaine dernière, vient d'ailleurs rappeler la nécessité pour l'entreprise d'évaluer les risques professionnels. Elle inaugure probablement aussi une quantité de contentieux devant les tribunaux pour les mêmes motifs. D'où la nécessité d'encadrer au mieux le travail. 

Reste encore à définir les contours de ce poste. Quelles prérogatives exactes? Comment le nommer? Par le Comité social et économique (CSE) de l'entreprise? Faudra-t-il une formation commune? Autant de questions qui nécessiteront des réponses d'ici le 11 mai pour assurer une bonne reprise sur le plan sanitaire. 

Thomas Leroy