BFM Business

Zemmour en passe de dépasser Trierweiler

Le journaliste Eric Zemmour, le 14 janvier 2011, lors de son arrivée au tribunal de Paris où il comparaissait pour provocation à la haine raciale.

Le journaliste Eric Zemmour, le 14 janvier 2011, lors de son arrivée au tribunal de Paris où il comparaissait pour provocation à la haine raciale. - Martin Bureau - AFP

Le livre du polémiste, "le Suicide français", se vendrait selon Le Point à plus de 15.000 exemplaires par jour. Il aurait toutes les chances de dépasser les 500.000 ventes du livre de Valérie Trierweiler, "Merci pour ce moment".

Les ventes de l'essai d'Eric Zemmour bat tous les record de ventes. "Le Suicide français" se vend à 15.000 exemplaires par jour, selon le site du Point ce mardi 21 octobre. Et plus de 300.000 ouvrages ont été imprimés à ce jour. Le premier tirage, de 100.000 exemplaires puis 20.000 supplémentaires avant même la parution en librairie, a été écoulé en une semaine. Des chiffres auxquels il faut ajouter les ventes numériques, qui représenteraient 15% de plus.

Sorti le 1er octobre, l'essai détrône le livre de Valérie Trierweiler, "Merci pour ce moment", sur sa relation avec le président François Hollande au classement des plus fortes ventes dès sa première semaine de distribution. Ses ventes pourraient dépasser celles du livre de l'ex-concubine du président, qui a atteint plus de 500.000 exemplaires vendus.

22,90 euros l'unité

Cet ouvrage de 533 pages, vendu à 22,90 euros enregistre, selon son éditeur Albin Michel, cité par le Point, entre 15.000 et 20.000 ventes par jour. Il n'y aurait "presque pas de stock" puisque les nouveaux livres sont imprimés puis expédiés dans la foulée aux libraires, toujours selon la maison d'édition.

Le pamphlet du polémiste qui se réclame de la lutte contre "la pensée unique" analyse à sa façon les quarante dernières années de la France. Il y développe notamment une thèse selon laquelle le régime de Vichy aurait sauvé des juifs français. Une démonstration critiquée par nombre d'historiens.

La parution du livre d'Eric Zemmour a bénéficié d'une vaste couverture médiatique, et du buzz autour d'échanges musclés avec des journalistes. L'auteur peut aussi remercier le maire frontiste de Bézier, Robert Ménard, qui l'a invité à tenir une conférence dans sa ville, un évènement lui aussi largement relayé dans les médias nationaux, qui s'amusaient notamment du détournement des affiches dédiées. 

N.G.