BFM Business

Vivendi: la feuille de route fixée par Vincent Bolloré

En raison du rafraîchissement des rapports avec Bertrand Meheut, certains spéculaient sur un remplacement de Rodolphe Belmer par Yannick Bolloré

En raison du rafraîchissement des rapports avec Bertrand Meheut, certains spéculaient sur un remplacement de Rodolphe Belmer par Yannick Bolloré - Jacques Demarthon AFP

Le nouveau patron de Vivendi élargit les responsabilités de Rodolphe Belmer en lui confiant une nouvelle mission transverse.

Les projets de Vincent Bolloré pour Vivendi se précisent. Ils ont été détaillés dans un email interne, que BFM Business s'est procuré.

Principale annonce du nouveau patron de Vivendi: Rodolphe Belmer se voit octroyer une promotion, avec de nouvelles responsabilités qui s'ajoutent à celles de directeur général de Canal Plus. "Une nouvelle entité est créée, Vivendi Contents, présidée et dirigée par Rodolphe Belmer. Elle a pour mission la conception, l’animation du développement de nouveaux formats de contenus, que ce soit dans la musique ou les images. Rodolphe Belmer aura, outre chez Canal+, un rôle chez StudioCanal, Universal Music et toute filiale française réalisant des contenus", indique le texte.

Pas de Belmer à France Télévisions?

Cette promotion intervient dans un contexte compliqué. A l'origine, il était prévu que Rodolphe Belmer succède en 2013 à Bertrand Meheut à la tête de Canal Plus. Mais Bertrand Meheut n'a cessé de reporter son départ en retraite. Vincent Bolloré l'aurait même assuré qu'il restera en place à court terme. Pour ne rien arranger, les relations entre Bertrand Meheut et Rodolphe Belmer sont devenues de plus en plus fraîches. Tout cela a conduit ce dernier à se demander si l'herbe n'est pas plus verte ailleurs. Son nom a notamment été avancé pour la présidence de France Télévisions, mais il a fini par déclarer il y a un mois au Figaro: "à cette date, je ne suis pas candidat. Et je n'ai pas prévu de l'être".

Reste qu'un départ de Rodolphe Belmer n'aurait pas fait les affaires de Vincent Bolloré. "Il a sans doute réalisé qu'il y a peu de gens avec une compétences en matière de programmes comparable à celle de Belmer", suppose un proche. L'industriel breton lui a donc répété à qu'il souhaitait qu'il reste, et aujourd'hui, joint le geste à la parole avec cette promotion. Reste à savoir si cela suffira. En particulier, cette annonce interne ne règle en rien la question de la succession de Bertrand Meheut à la tête de Canal Plus.

Priorités: l'Afrique et les talents

Mais ce n'est pas tout. Cet email interne esquisse aussi la nouvelle stratégie que veut mettre en place Vincent Bolloré: "quatre sujets on été définis comme prioritaires: contenus du futur, data et monétisation, Afrique, coopération et projets".

Surtout, l'ex-Générale des Eaux adopte une nouvelle organisation centrée sur "les talents dans tous les domaines", c'est-à-dire en allant au delà des chanteurs de l'écurie Universal, et des animateurs de Canal Plus. Toute une organisation est mise en place pour gérer ces talents de A à Z: les détecter, les gérer "humainement", faire leur promotion, gérer leur image...

Interrogé, Vivendi n'a pas souhaité faire de commentaires. 

L'email interne de Vivendi

Vivendi : modifications de l'organisation

Paris, le 12 janvier 2015

Chers Amis, Grâce à vous, la transformation de Vivendi en groupe industriel est bien lancée. Les nombreuses sessions de travail qui ont eu lieu depuis notre lancement à Los Angeles en septembre dernier, ont produit beaucoup de résultats. Sur les quatre sujets définis comme prioritaires (Contenus du futur, Data et monétisation, Afrique, Coopération et projets), traités transversalement par vous tous, nous avons récolté beaucoup d’idées et déjà plusieurs actions dégageant des perspectives intéressantes. Le succès de cette nouvelle façon de travailler par grands projets nous amène à faire évoluer notre organisation. Nous avons décidé de la tester en commençant par la France.

En conséquence, dans le respect des procédures d’information / consultation applicables le cas échéant, les changements suivants interviendraient à partir du 3 février 2015 :

1. Les Conseils d’administration des principales sociétés appartenant à Vivendi en France seront modifiés ; Ils seront composés de Vincent Bolloré, Arnaud de Puyfontaine, Hervé Philippe, Stéphane Roussel, Frédéric Crépin, Simon Gillham, Bertrand Meheut et les principaux dirigeants des sociétés.

2. Une nouvelle entité est créée - Vivendi Contents – présidée et dirigée par Rodolphe Belmer. Elle a pour mission la conception, l’animation du développement de nouveaux formats de contenus, que ce soit dans la musique ou les images, et pilotera les investissements correspondants. Dans ce cadre, Rodolphe Belmer aura, outre chez Canal+, un rôle chez StudioCanal, UMG et toute filiale française réalisant des contenus.

3. L’entité Vivendi Village (Vivendi Ticketing, Watchever, Wengo) présidée et dirigée par Simon Gillham, est chargée de la réalisation, de la distribution et l’exploitation physique des contenus. De ce fait, la société Olympia lui sera désormais rattachée.

Les représentants des entités déjà existantes et des nouvelles entités devront maintenant travailler ensemble pour mettre en place :

1. Une équipe capable de repérer « industriellement » les talents dans tous les domaines, permettant de réaliser avec eux des contenus monétisables (sur le modèle d’Universal Music et de Canal +).

2. Un bureau juridique, spécialiste des droits de l’image et de la personne, capable de proposer et faire signer aux talents des droits monétisables et pérennes (sur le modèle d’Universal Music).

3. Une équipe de personnes aptes à gérer humainement les talents pendant la durée de leur contrat (sur le modèle des agents).

4. Une cellule de spécialistes de l’analyse des marques et de la publicité capable de définir l’ADN des talents, des partenaires susceptibles d’y associer leurs marques, et de monétiser l’ensemble.(sur le modèle d’Havas).

5. Une ou des filières de révélation et de valorisation de ces talents : Live – Presse – TV – Digital – PR - Telcos (formats courts).

6. Une équipe experte en Data mining et relations clients nous permettant d’utiliser et de valoriser les liens forts que nous développons avec nos clients/consommateurs d’Entertainment sous toutes ses formes.

7. Un comité se réunira chaque mardi de 16h à 18h au siège de Vivendi à compter du 3 février, pour mesurer les avancements, faire évoluer le modèle si besoin, et améliorer ainsi le modus operandi, pour atteindre au plus vite et dans les meilleures conditions nos objectifs. Il sera composé des Co-Founders participant à cette expérience française.

C’est une étape importante de l’évolution de notre groupe qui marque ce début 2015, et nous comptons sur votre entière contribution et totale implication. Nous vous remercions de bien vouloir relayer ce message à vos équipes.

Le Comité de Direction de Vivendi

Jamal Henni