BFM Business

Nike va se séparer de 2% de ses effectifs

Nike veut se concentrer sur les sports à fort potentiel de croissance comme le basket.

Nike veut se concentrer sur les sports à fort potentiel de croissance comme le basket. - Ezra Shaw - GETTY - AFP

Le géant américain du sport va procéder à environ 1400 licenciements dans le monde, soit 2% de ses effectifs totaux. Le résultat d'un changement de stratégie pour être plus rapide et plus proche de ses clients.

L'équipementier sportif américain qui présentait ce jeudi sa nouvelle stratégie a annoncé qu'il allait procéder à environ 1400 licenciements, sur 70.700 salariés que compte le groupe. Le résultat, à en croire le communiqué, de la simplification de sa structure organisationnelle qu'il compte mettre en place.

Nike a affiché ses axes de croissance, comme cibler ses marchés clés et fournir ses produits plus rapidement via le numérique. Le géant du sport compte ainsi se concentrer sur 12 grandes villes de 10 pays. En l'occurrence New York, Londres, Shanghai, Pékin, Los Angeles, Tokyo, Paris, Berlin, Mexico, Barcelone, Séoul et Milan. "Ces villes et pays clés devraient représenter plus de 80% de notre croissance d'ici 2020", estime le groupe.

Diviser par deux ses temps de production

Le numéro un du sport, devant Adidas, entend par ailleurs réduire de moitié ses temps de production, et rationaliser son offre en supprimant le quart de ses références de chaussures. Et l'équipementier veut aussi se concentrer désormais sur les sports qui ont le plus de potentiel de croissance, comme la course, le basket, le foot, et accentuer sa présence dans la mode streetwear.

Autre changement, comptable cette fois: Nike publiera dès 2018 ses résultats annuels, non plus sur six zones mais sur quatre. Amérique du Nord-Europe-Proche-Orient-Afrique formeront une zone, la Grande Chine une autre, l'Asie-Pacifique une troisième, et l'Amérique latine une quatrième.

N.G.