BFM Business

Les idées reçues des Européens sur les paiements à l'étranger

La plupart des touristes (85%) ont tendance à privilégier l’utilisation des espèces à l’étranger, par rapport à d’autres moyens de paiement.

La plupart des touristes (85%) ont tendance à privilégier l’utilisation des espèces à l’étranger, par rapport à d’autres moyens de paiement. - Alain Jocard-AFP

69% des touristes européens paient par carte bancaire dans leur pays mais quand ils sont à l'étranger, les deux-tiers d'entre eux préfèrent les espèces. Explications.

Quelles sont les habitudes en terme de moyen de paiement, des touristes européens lorsqu'ils voyagent ?

Menée par l’institut Populus dans 16 pays européens auprès de 2.000 personnes pour Visa Europe, une enquête d'opinion relève un certain nombre d’idées reçues sur les frais et les risques liés à l‘utilisation de la carte bancaire par les voyageurs se déplaçant hors de leurs frontières.

Ainsi, alors qu’ils sont 69% à préférer payer par carte dans leur pays, les voyageurs européens sont 64% à ne jamais utiliser leur carte à l’étranger.

Les Français sont 42% à préférer les espèces à l'étranger

Ces pourcentages sont assez différents chez les Français. S'ils sont 83% à préférer payer par carte leurs achats dans l’hexagone, ils ne sont plus que 42% à préférer les espèces (retirées avant leur départ ou une fois sur place) quand ils sont à l’étranger.

La plupart des touristes européens interrogés (85%) ont tendance à privilégier l’utilisation des espèces à l’étranger, jugées incontournables, par rapport à d’autres moyens de paiement.

Ainsi, 47% des touristes convertissent leur argent en devises étrangères avant même de partir en vacances, par crainte des utilisations frauduleuses de leur carte bancaire.

Plus la destination est lointaine, moins la carte est utilisée

Mais la crainte sécuritaire n'est pas le seul motif pour ne pas se servir de sa carte bancaire. Même si la plupart des touristes européens estiment que leur carte sera acceptée en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, l’étude révèle que l'éloignement change la perception des touristes par rapport aux moyens de paiement qu’ils peuvent utiliser.

La plupart des Européens pensent que leur carte de paiement ne sera pas acceptée dans des pays lointains tels que le Cambodge (86%) ou l’Argentine (53%)

Sur les frais liés au retrait d'argent, 48% des touristes européens pensent qu’il est plus coûteux de retirer des espèces sur place que de convertir son argent à l’aéroport.

Pourtant, une étude précédente réalisée pour Visa Europe en mai 2015, conduite dans six pays montre que retirer des espèces à l’étranger revient toujours moins cher que de convertir son argent au bureau de change à l’aéroport.

Frédéric Bergé