BFM Business

Kering impose un gros régime à Brioni, le tailleur de James Bond

Dans un atelier italien de Brioni, en 2010.

Dans un atelier italien de Brioni, en 2010. - AFP-VINCENZO-PINTO

"Brioni, filiale de l'ex-PPR, est contrainte de revoir ses effectifs à la baisse. Les syndicats estiment à 400 le nombre de postes menacés."

L’ancien tailleur de James Bond va devoir se serrer la ceinture. La société Brioni, propriété du groupe Kering, s’apprête à tailler de manière "significative" dans ses effectifs en raison d’une "situation de surproduction". Plusieurs manifestations de salariés ont été organisées ces dernières semaines en Italie par les syndicats, qui chiffrent à 400 le nombre de suppressions d'emplois sur un total de 1.200 salariés, selon la presse locale.

La marque italienne spécialisée dans les costumes sur mesure, fondée en 1945, appartient au groupe de François-Henri Pinault depuis fin 2011 et est basée dans les Abruzzes. En 2015, elle a été "affectée par la baisse des achats réalisés par les touristes russes en Europe de l'ouest et au Moyen-Orient", selon le rapport annuel de Kering.

En fin d’année dernière, le réseau de distribution de Brioni comptait 46 magasins gérés en propre, principalement en Europe de l'Ouest, en Amérique du Nord et au Japon.

A.R. avec AFP